3 août 2023 - 11:45
Absence ou non-fonctionnement d’un avertisseur de fumée : des tragédies qui peuvent être évitées
Par: Jean-Philippe Morin

Le Service de protection et d’intervention d’urgence de Sorel-Tracy réitère l’importance d’avoir un avertisseur de fumée fonctionnel dans sa maison ou son logement à la suite d’incendies tragiques survenus dans les derniers mois. Photo gracieuseté/Stéphane Martin

En l’espace de trois mois, trois incendies ayant éclaté sur le territoire ont connu des dénouements tragiques ou auraient pu mal se terminer en raison de l’absence ou du non-fonctionnement d’un avertisseur de fumée dans le logement.

« Il y a des décès et tout ça est évitable. Un avertisseur de fumée, ça coûte 10 $, il n’y avait de raison qu’il n’y en ait pas ou qu’il soit débranché », lance Philippe Gascon, lieutenant-enquêteur de la Division gestion et analyse du risque au Service de protection et d’intervention d’urgence de Sorel-Tracy.

M. Gascon a tenu à téléphoner à notre journaliste à la suite de l’incendie du 2 août, lors duquel un avertisseur de fumée était présent, mais n’était pas en fonction. C’est qu’en l’espace de trois mois, les interventions de pompiers à des endroits où l’avertisseur ne fonctionne pas se multiplient.

Le 6 mai dernier, un homme a été grièvement brûlé à la suite d’un incendie survenu dans un immeuble à logements situé à l’intersection de la rue Guévremont et du chemin Sainte-Anne. Le décès de Steve Ritter a été confirmé quelques jours plus tard.

Puis le 20 juillet, un homme a été extirpé héroïquement des flammes par les pompiers, alors qu’un appartement de la rue des Trembles était en flammes. L’homme, atteint du trouble du spectre de l’autisme, était apeuré dans sa douche et les pompiers lui ont sauvé la vie.

Finalement, le 2 août, une femme de 67 ans, Danielle Millette, est décédée à la suite d’un incendie qui a éclaté dans son logement de la rue George.

Dans les trois cas, l’avertisseur de fumée était soit absent, soit non fonctionnel. « Dans des cas comme ceux-là, le décès ou des choses graves peuvent être évitées. Les gens pourraient simplement nous attendre à l’extérieur, en sécurité », conclut M. Gascon.

Rappelons qu’un propriétaire est dans l’obligation de fournir un détecteur de fumée à son locataire, qui lui doit s’occuper de l’entretenir, comme de changer ses batteries.

image