12 janvier 2022
Alpha Barry s’acclimate tranquillement à la LHJMQ
Par: Alexandre Brouillard

Après 25 matchs cette saison, Alpha Barry a récolté quatre passes. Photo Denis Morin / LJHMQ

Lentement mais sûrement, le hockeyeur sorelois Alpha Barry s’adapte au rythme effréné de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ). Longs trajets d’autobus, périodes d’études entre deux matchs et fatigue physique font maintenant partie de son quotidien avec les Tigres de Victoriaville.

Publicité
Activer le son

Après une saison complète en 2020-2021 sans disputer de matchs en raison de la pandémie, Alpha Barry a fait le saut avec les Tigres de Victoriaville cette année. La marche était haute pour ce jeune espoir de 18 ans qui devait faire sa place dans l’équipe championne en titre de la Coupe du Président.

« Je vis les hauts et les bas d’une recrue dans la LHJMQ. Il y a des matchs plus difficiles que d’autres, surtout avec les nombreux déplacements. Mais il faut apprendre à vivre avec ça », admet Alpha Barry sans gêne.

L’an dernier, le jeune homme originaire du Bronx, dans l’État de New York, aux États-Unis, appartenait aux Gaulois de Saint-Hyacinthe de la Ligue de développement du hockey M18 AAA. En raison des restrictions sanitaires, Alpha a seulement pu pratiquer en 2020-2021.

« On pratiquait en moyenne cinq fois par semaine, mais aucun match, précise-t-il. J’ai pris un peu de retard dans mon développement, mais ça se rattrape. »

Jusqu’à présent, la campagne des Tigres est à l’image de la saison du Sorelois. La troupe victoriavilloise pointe au 14e rang du classement général avec 12 victoires et 18 défaites. De son côté, Alpha a récolté quatre passes en 25 duels.

« Au niveau des statistiques, il faut dire que je n’ai pas le plus grand rôle avec l’équipe. Je dois accepter mon rôle et travailler fort », soutient le numéro 74 des Tigres.

Bien qu’il aimerait noircir davantage la feuille de pointage, il admet qu’il s’attendait à ce genre de début de saison. « Je m’attendais à des hauts et des bas. J’ai eu une belle séquence il y a trois ou quatre semaines. Le voyagement n’est vraiment pas facile. On fait de longs déplacements, comme aller à Val-d’Or et au Cap-Breton. Parfois, on joue trois ou quatre matchs par semaine, mais il faut prendre soin de soi et on doit se reposer », mentionne-t-il.

Poursuivre les efforts

D’ici la fin de la présente saison, le Sorelois souhaite poursuivre sa progression. « Je veux constamment m’améliorer et je veux essayer d’apporter plus d’offensive à l’équipe », explique-t-il avec beaucoup d’assurance.

En plus de ses performances sur la glace, le jeune homme veut continuer à bien travailler sur les bancs d’école. Actuellement étudiant au cégep en Sciences humaines, il a changé de cursus, cet hiver, pour étudier en Sciences de la nature. « Je jongle bien entre le hockey et mes études. J’ai passé tout mon secondaire en programme sport-études et je me considère comme un bon étudiant. C’est important pour moi », affirme-t-il.

Finalement, il a confiance que son équipe connaisse une bonne deuxième moitié de saison. « On est un groupe tissé serré. On a eu une grosse séquence de défaites au début de l’année, mais on s’est replacé. Le groupe reste positif », conclut Alpha Barry.

image