28 février 2023 - 08:55
Antoine Laporte démocratise le piano avec un balado
Par: Rachel Gauthier

Lors de l’enregistrement du quatrième épisode, Antoine Laporte s’entretient avec le pianiste Ryutaro Suzuki à Paris. Photo gracieuseté

Le pianiste Antoine Laporte crée son balado « On jase piano avec... ». Photo Charles Doyon

Le pianiste sorelois Antoine Laporte a lancé un balado s’intitulant « On jase piano avec… » en janvier dernier. C’est à travers la volonté de démystifier le métier de pianiste que le Sorelois prend parole et tend le micro à des invités qui vivent les mêmes réalités que lui.

En participant à plusieurs événements musicaux, Antoine Laporte a réalisé qu’il y avait plusieurs pianistes qui faisaient carrière au Québec, dont on entend peu parler. C’est à partir de ce constat qu’il a décidé de créer un balado, plus communément appelé podcast, pour favoriser l’échange entre pianistes et pour démystifier cette profession. Il souligne que les pianistes sont souvent laissés à eux-mêmes. C’est pourquoi il croit pertinent de créer une communauté via cette plateforme pour que ces musiciens puissent se partager leurs enjeux.

« De pouvoir discuter ensemble de nos réalités respectives, je trouve que c’est motivant pour continuer et pour se convaincre qu’on s’en va dans la bonne direction. […] Souvent, ce qu’on voit sur Facebook, c’est les concerts, les succès et les prix. Mais j’avais le goût de parler du quotidien », souligne-t-il, en parlant par exemple des méthodes de travail et des préparations pour un concert ou un concours.

Dans la première saison du balado, qui comprendra en tout huit épisodes, Antoine Laporte, qui agit comme animateur, reçoit comme invités de jeunes pianistes pour discuter de leur saut vers la carrière professionnelle. Chaque épisode comprend deux extraits musicaux d’un album ou d’une prestation dans un concours de l’artiste invité, ce qui favorise les échanges et les anecdotes personnelles. Pour le moment, trois épisodes ont été diffusés; ils sont publiés aux deux semaines. Mentionnons que la pianiste soreloise Laurence Manning fait partie des invités.

Selon Antoine Laporte, le balado s’adresse aux jeunes pianistes qui sont encore aux études puisque ce projet se veut une source d’inspiration pour eux, mais il peut également s’adresser au grand public qui désire en apprendre davantage sur cet univers musical. D’ailleurs, à travers cette diffusion culturelle, le pianiste désire endosser modestement le rôle de médiateur pour rendre accessible la musique classique.

La réception est déjà très positive. Le musicien confie avoir l’intention de réaliser une deuxième saison où des pianistes plus matures, dans la quarantaine ou la cinquantaine, seraient à l’avant-plan pour parler de leur carrière professionnelle. Cette différence entre les invités des deux saisons permettrait d’offrir un autre portrait du métier de pianiste.

Le balado « On jase piano avec… » est diffusé sur toutes les plateformes d’écoute en ligne, dont YouTube, Spotify ou Apple.

Retour sur sa nomination aux Prix Opus

Le 5 février dernier, Antoine Laporte n’a pas remporté le prix pour lequel il était nominé avec son deuxième album Gabriel Pierné, Feuillet d’album dans la catégorie « Album de l’année : Musiques classique, romantique, postromantique ou impressionniste » au gala des Prix Opus du Conseil québécois de la musique (CQM).

Il se dit toutefois très honoré de sa nomination. « J’étais fier du produit. J’y ai tout mis! […] C’est un disque, mais c’est aussi une recherche », souligne Antoine Laporte, qui réalise également sa thèse de doctorat sur Gabriel Pierné, pianiste et compositeur français, au Conservatoire de Paris et à Sorbonne Université.

Au cours des prochains mois, le pianiste participera au Concours International de Piano de Mayenne en France en avril et offrira un concert de piano à Mont-Saint-Hilaire au Québec en mai.

image