11 janvier 2022
Éclosion de COVID-19 au CHSLD J.-Arsène Parenteau
Au moins deux décès parmi les résidents touchés
Par: Alexandre Brouillard

En date du 9 janvier, le CHSLD J.-Arsène Parenteau comptait 14 cas actifs à la COVID-19 et répertoriait deux décès. Photo Katy Desrosiers | Les 2 Rives ©

Aux prises avec une éclosion de COVID-19, le centre d’hébergement de soins de longue durée (CHSLD) J.-Arsène Parenteau enregistre malheureusement, en date du 9 janvier, deux décès parmi les résidents qui ont contracté le virus.

Publicité
Activer le son

Le CHSLD J.-Arsène Parenteau comptait 14 cas actifs, soit 23 % des résidents, en date du 9 janvier.

« Il est important de préciser que ces deux personnes décédées avaient déjà un état de santé précaire et la cause de leur décès est difficilement attribuable à la COVID », indique la conseillère aux relations médias du Centre intégré de santé et de services sociaux de la Montérégie-Est (CISSSME), Marianne Paquette.

« Notre équipe continue d’appliquer rigoureusement les mesures de protection et de contrôle des infections et nous surveillons la situation de près », ajoute-t-elle.

De plus, en date du 9 janvier, le Centre d’hébergement de Tracy enregistrait un cas actif, soit 4 % des résidents. Le Centre d’hébergement Élisabeth-Lafrance comptait deux cas, soit 1 % des résidents. Aucun des cas actifs dans les trois CHSLD n’avaient été enregistrés dans les 24 dernières heures.

Quelques RPA ont eu la frousse

Dans les derniers jours, quelques résidences privées pour aînés (RPA) affichaient des cas actifs de COVID-19. En date du 9 janvier, le Marquis de Tracy II, classé dans les RPA « à surveiller », affichait 22 cas actifs, soit 16 % des résidents. Aucun cas n’avait été enregistré dans les 24 dernières heures.

En date du 9 janvier, trois autres RPA comptaient des cas actifs. La résidence privée des Jardins de Ramezay enregistrait un cas dans sa phase deux, soit 1 % des résidents, et trois cas dans sa phase trois, soit 8 % des résidents. Les Résidences Soleil – Manoir Sorel possède un cas actif, soit 1 % des résidents. Finalement, le Château Langelier affichait 11 cas actifs, soit 10 % de tous les résidents. Au plus fort de l’éclosion, 12 résidents avaient contracté le virus.

« Tous les gens qui avaient des symptômes et qui ont testé positif ou négatif à la COVID-19 seront rétablis demain [11 janvier]. Nous avons bien géré la situation. Nous avions même décidé de fermer la salle à manger avant de recevoir la consigne de la Santé publique pour limiter la propagation du virus », soutient Michel Langelier, directeur général du Château Langelier.

Hausse exponentielle de cas

Depuis la mi-novembre, en Montérégie et dans les MRC de Pierre-De Saurel, le nombre de cas de COVID-19 chez tous les groupes d’âge est à la hausse. En date du 10 janvier, avec 778 cas actifs, le Réseau local de santé (RLS) Pierre-De Saurel présentait le second plus haut taux de cas actifs au prorata de sa population, soit 1485,2 cas actifs pour 100 000 habitants.

Parmi les données des cas actifs ventilées par municipalités, en date du 6 janvier, on comptait 629 cas à Sorel-Tracy, 164 cas à Contrecœur, 49 cas à Sainte-Victoire-de-Sorel, 43 cas à Saint-Roch-de-Richelieu et Saint-Robert, 32 cas à Yamaska, 28 cas à Sainte-Anne-de-Sorel, 20 cas à Saint-Ours, 18 cas à Saint-Joseph-de-Sorel, 15 cas à Saint-David, six cas à Massueville et moins de cinq cas à Saint-Gérard-Majella et Saint-Aimé.

La vaccination se poursuit

En date du 4 janvier, le RLS Pierre-De Saurel présentait le meilleur taux de vaccination en Montérégie avec 86,1 % de la population totale qui a reçu au moins une dose de vaccin contre la COVID-19. En Montérégie, la couverture vaccinale est de 85,7 %.

La prise de rendez-vous graduelle selon les groupes d’âge pour recevoir la dose de rappel du vaccin se poursuit cette semaine. Depuis hier, soit le lundi 10 janvier, les gens âgés de 40 ans et plus peuvent prendre rendez-vous. Le mercredi 12 janvier, ce sera le tour des 35 ans et plus et le vendredi 15 janvier, ce sera le tour des 25 ans et plus. Finalement, la prise de rendez-vous sera ouverte pour les 18 ans et plus à partir du lundi 17 janvier.

Pour obtenir un rendez-vous, il faut s’inscrire en ligne en consultant la page Québec.ca/vaccinCOVID.

L’urgence déborde à l’Hôtel-Dieu de Sorel

Finalement, en raison d’un fort achalandage à l’Hôtel-Dieu de Sorel, le CISSSME demande d’éviter l’urgence sauf pour des problèmes de santé majeurs. En date du 10 janvier, l’urgence de l’Hôtel-Dieu de Sorel était à 182 % de sa capacité (31 patients pour 17 lits disponibles).

L’organisation invite les gens qui ont la COVID-19 à consulter les outils disponibles sur le site web du gouvernement pour évaluer s’ils doivent se rendre à l’urgence ou non.

« Nous incitons aussi les gens qui ont des symptômes légers de la COVID à prendre soin d’eux en suivant le guide autosoins du gouvernement. La plupart des personnes infectées par le virus guérissent sans traitement particulier et se rétablissent en environ deux semaines », indique le CISSSME dans un court communiqué.

Évolution du nombre de cas actifs* dans la MRC de Pierre-De Saurel

13 décembre 2021 : 49

20 décembre 2021 : 141

27 décembre 2021 : 442

3 janvier 2022 : 809

10 janvier 2022 : 778

*Depuis l’apparition des tests rapides sur le marché le 20 décembre, il est plus difficile de déterminer le nombre réel de cas actifs qui est beaucoup plus élevé en réalité.

(Source : Direction de la santé publique de la Montérégie, sauf pour la donnée du 10 janvier qui est de l’INSPQ).

Avec la collaboration de Jean-Philippe Morin.

image