22 février 2022
Audacieuse humilité
Par: Louise Grégoire-Racicot

Depuis le début des années 80, Louise Grégoire-Racicot pose son regard sur la région comme journaliste à travers les pages du journal Les 2 Rives. Depuis février 2018, à titre de chroniqueuse, elle livre maintenant chaque semaine son opinion sur l'actualité régionale.

L’intervention publique du conseiller sorelois Patrick Péloquin souhaitant que Sorel-Tracy réintègre la politique culturelle de la MRC a de quoi réjouir tous ceux qui croient en la région comme pilier de l’économie et de l’emploi, de la culture et de la qualité de vie.

Publicité
Activer le son

Ce faisant, le conseiller revient sur une décision « surprise » qu’il avait entérinée en septembre 2019 avec tous ses collègues élus. Unanimes, ces derniers avaient alors emboité le pas au maire Serge Péloquin qui voyait dans cette contribution à la politique culturelle un doublon financier inacceptable pour les citoyens de sa ville. Sorel-Tracy disposait de tous les atouts nécessaires pour offrir des services de qualité en cette matière, affirmait-il alors.

Visiblement les conseillers n’avaient pas prévu l’impact de cette décision sur les artistes sorelois désormais privés d’accès à des bourses émanant du programme de partenariat territorial du Conseil des arts et lettres du Québec. Ni considéré l’impact sur les autres municipalités qui, privées de la contribution soreloise à ce dossier, s’appauvrissaient d’autant. Ni, pire encore, pas averti le conseil de la MRC, son partenaire au dossier, qu’il envisageait un tel retrait.

Voilà une décision qui a largement contribué à exacerber les relations déjà tendues entre la ville-centre et la plupart des municipalités rurales, seules celles de Saint-Ours et de Saint-Roch-de-Richelieu lui ayant épargné des reproches.

Visiblement l’intervention publique du conseiller Péloquin à son maire a déplu à ce dernier qui a vite rappelé les arguments qui ont présidé à cette décision au nom de l’efficience administrative.

Bien sûr, les élus doivent toujours chercher à être efficients, mais à quel prix? À celui de mésententes importantes avec leurs pairs? De privation d’aide financière et de soutien technique aux artistes de leur municipalité? De zizanies avec des partenaires et bénévoles?

Chose certaine, le conseiller Péloquin a raison : cette situation a peut-être entravé le développement de certains dossiers, certes divisé les gens et affecté l’image de la région. Comme elle a désarçonné ceux qui travaillent au développement de la région, à son harmonisation.

On sait fort bien que de saines relations interpersonnelles sont la base même d’une concertation réussie nécessaire au développement régional. Elles carburent au respect, à la franchise, à l’ouverture.

Il n’y a pas de place pour l’agressivité, l’affront ou le mépris qui laissent souvent des traces indélébiles, qu’elles relèvent d’une stratégie réfléchie ou d’un trait de personnalité. Il faut donc éviter de les brandir à tout moment, et ce, même si dans certains cas, on peut y trouver quelques alliés ou sympathies.

Patrick Péloquin est audacieux d’avoir ainsi interpellé son maire. Il faut l’applaudir d’autant qu’on n’a pas entendu souvent de telles interventions à cette table. Il accorde désormais beaucoup d’importance à ce dossier. Il fait ainsi preuve d’humilité en admettant l’erreur commise. Comme il manifeste aussi son attachement à la région et sa solidarité à l’égard de ses résidants. En espérant que son maire donne suite à son propos. Et qu’aucune étincelle n’embrase de nouveau la situation!

De retour

En longue convalescence qui m’a tenue loin de mon ordi depuis le début de décembre, je reprends avec plaisir la plume pour livrer mes réflexions sur ce que la vie régionale, ses décideurs et ses gens m’inspirent. Cela en toute humilité, car je sais fort bien que je ne suis pas infaillible mais soucieuse de contribuer à ma façon, en puisant notamment dans la vie régionale que j’observe depuis plus de 40 ans, ce qu’on peut en retenir de meilleur pour désormais éviter le pire! Au plaisir de lire aussi vos réactions à mes propos!

image