2 mars 2022
Avec la sortie de son EP prévu en mai
Audâze prépare son arrivée sur scène
Par: Katy Desrosiers

Jany Provost présentera de la nouvelle musique reliée à son projet Audâze en mai et juin. Photo Sophie Lavoie

Le projet complet d’Audâze comprend Jany Provost (à l’avant) et plusieurs musiciens. Photo Christina VF

L’autrice-compositrice-interprète originaire de Saint-Roch-de-Richelieu, Jany Provost, se prépare à prendre la scène d’assaut avec son projet Audâze. L’artiste a lancé une campagne de financement afin que les gens puissent la soutenir dans l’organisation de quatre spectacles de lancement, dont un en virtuel.

Publicité
Activer le son

Le 20 mai, Audâze lancera un EP comprenant quatre chansons, dont celle au style jazz, pop-soul et électro Arômes d’éternité déjà dévoilée. Afin de faire rayonner son EP et faire grandir son projet, l’artiste s’est donné un défi de taille, décliné en trois axes.

Le premier est une résidence de création de quatre jours à la salle Georges-Codling avec ses musiciens pour monter un spectacle. À cette étape, l’équipe collaborera avec le musicien sorelois Charles Robert-Gaudette.

Le deuxième axe consiste en une captation vidéo qui sera diffusée sur la plateforme Rampe de lancement ADISQ le 2 juin.

Finalement, le troisième axe est la présentation du spectacle créé, en formule band, dans lequel seront jouées 10 compositions, dont les quatre du EP, à Sorel-Tracy chez Azimut diffusion le 26 mai, à Montréal à la salle Claude-Léveillée le 27 mai et à Sherbrooke à une date à déterminer.

« Je me sens prête à foncer, dire que mon premier EP est enfin sorti et continuer à faire grandir le projet », admet la musicienne.

Elle est fière d’avoir mis tout ça sur pied et d’avoir eu des réponses positives des diffuseurs et entreprises du milieu.

« Azimut m’a toujours encouragée, j’étais contente d’avoir encore leur appui. Pour la salle Claude-Léveillée, tu appliques aux Week-ends de la chanson Québecor, mais tu n’es pas certaine si tu vas être acceptée. Je suis contente que les deux aient choisi de me diffuser. C’est une bonne tape dans le dos », note-t-elle.

Il était important pour elle de présenter un spectacle dans sa région natale qu’elle fréquente encore régulièrement, entre autres en enseignant à l’École de musique la Chasse-Galerie à Contrecœur. « Ma famille, mes amis, tous les gens qui me suivent depuis longtemps, je sais que ça va leur faire plaisir », affirme-t-elle.

La spécialité de la musicienne est de créer des boucles musicales avec de l’équipement dédié. Elle a d’ailleurs reçu une bourse de Culture Montérégie pour se perfectionner davantage avec un logiciel.

Elle a également appliqué auprès du Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ) et du Conseil des arts du Canada pour recevoir des bourses qui lui permettraient de collaborer avec la firme Pestacle pour sa mise en scène. Cette entreprise a déjà contribué au succès de FouKi et Clay and Friends. Elle pourrait aussi embaucher le Mixbus Studio afin de réaliser une captation plus personnalisée pour son spectacle virtuel.

« C’est l’incertitude des subventions. On fait un plan A et un plan B », rigole-t-elle.

Ce qui est certain, c’est qu’elle revêtira un costume de scène réalisé par la couturière française Faustine Bozec.

Une campagne de financement

L’artiste a lancé une campagne de financement sur la plateforme La Ruche et les gens peuvent donner pour la soutenir jusqu’au 21 mars. Les dons peuvent être faits en échange d’une contrepartie comme une carte de téléchargement ou des billets de courtoisie.

Comme la résidence de création est à Sorel-Tracy, l’équipe recherche des restaurateurs ou entreprises qui aimeraient fournir des repas à tarifs réduits et/ou en échange d’une contrepartie.

En date du lundi 28 février, 2185 $ avaient été amassés sur un objectif de 4000 $.

En plus de ce projet, Audâze travaille sur une formule duo et trio pour d’éventuels engagements.

Cet été, Audâze participera à différents festivals comme le Festival International des Rythmes du Monde à Saguenay et le Festirame d’Alma.

image