28 octobre 2021
Cégep de Sorel-Tracy : les diplômés fièrement célébrés
Par: Jean-Philippe Morin

Le traditionnel lancer des chapeaux s’est effectué sous une pluie de confettis. Photo Jean-Bernard Émond

Près de 200 diplômés ont franchi les portes du Cégep de Sorel-Tracy le samedi 23 octobre afin de recevoir leur diplôme tant mérité lors d’une cérémonie tenue en leur honneur. Malgré les limitations engendrées par la COVID-19, l’événement était webdiffusé en direct, permettant ainsi aux parents et amis d’être virtuellement présents et de voir chacun des leurs, monter sur scène pour y recevoir l’ultime honneur, leur diplôme.

Publicité
Activer le son

« Aujourd’hui, la persévérance et la détermination que vous avez manifestées au cours des dernières années prennent tous leurs sens, surtout dans le contexte actuel, et sont enfin couronnées par l’obtention de votre diplôme d’études supérieures », mentionne fièrement la directrice générale et des affaires corporatives, Stéphanie Desmarais, dans son discours d’ouverture.

Dans l’assistance, on comptait des finissants issus de la formation régulière et de la formation continue qui ont été félicités. Cette cérémonie était aussi l’occasion de célébrer les performances académiques de Ludovique Bender, finissante en Sciences de la nature, qui a remporté la Médaille académique du gouverneur général du Canada grâce à sa Cote R de 36,7000.

La Médaille du Lieutenant-gouverneur pour la jeunesse a été remise à Jade Camirand (finissante en Sciences humaines) et Deka Ibrahim (finissante en Sciences de la nature) en raison de leur réussite scolaire et de leurs engagements personnels, sociaux et communautaires; Jade pour entre autres son implication dans l’AGEECST et Deka dans le Magasin du Monde, l’AGEECST et le CAB du Bas-Richelieu en temps de pandémie.

Le Collège a également honoré une de ses anciennes étudiantes en lui remettant le Mérite honorifique. Katia Bissonnette, diplômée de la cohorte de 2010 en Sciences humaines, a fait un retour aux études collégiales avec un parcours au cours duquel elle a connu trois abandons avec échecs. Sur une période d’environ 10 ans, elle est passée de décrocheuse sans domicile fixe à docteure en psychologie.

image