4 mai 2022
Contrecœur souhaite identifier les enjeux de mobilité active
Par: Katy Desrosiers

L’activité en ligne a pour but d’identifier les enjeux de mobilité active à Contrecœur. Photothèque | Les 2 Rives ©

Le mercredi 25 mai sur ZOOM, les citoyens de Contrecœur sont invités à participer à une activité qui portera sur l’identification des enjeux de mobilité active dans la Ville.

Publicité
Activer le son

La démarche Pour ma MOBILITÉ, je m’ACTIVE provient du Conseil régional de l’environnement de la Montérégie. Elle a pour but de recueillir le plus d’informations et de susciter des discussions sur les lieux, les infrastructures ou les comportements problématiques que les citoyens rencontrent en se déplaçant à pied et à vélo dans la ville.

À défaut de participer à l’activité en ligne, les citoyens pourront répondre à un sondage au pourmamobilite.com/contrecoeur. L’inscription se fait sur le même site.

Pour l’organisation municipale, il est important de sécuriser et d’unifier la Ville pour favoriser la mobilité active entre tous les secteurs, en particulier ceux séparés par la voie ferrée.

« Un chemin de fer qui traverse une municipalité comme la nôtre comporte des éléments positifs particulièrement au niveau du développement économique, mais c’est la sécurité qui doit primer. Une telle infrastructure ne doit pas non plus séparer la Ville. C’est grâce à la participation citoyenne par la complétion du sondage en ligne que nous pourrons tous ensemble améliorer la mobilité active à Contrecœur », mentionne la mairesse Maud Allaire.

La démarche, réalisée dans huit municipalités, est une opportunité d’améliorer l’accès et la sécurité du réseau de mobilité et de répondre aux enjeux en incluant une réflexion sur les passages à niveau. Elle a également pour objectif d’impliquer les citoyens et les partenaires locaux, dont les municipalités, dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre reliées au transport et dans la promotion de collectivités inclusives et en santé.

Les participants auront la chance de gagner un laissez-passer pour deux adultes à la Sépaq.

image