22 décembre 2021
Course ovale de motoneige
Danick Lambert se prépare pour une saison prometteuse
Par: Jean-Philippe Morin

Tout juste avant la pandémie, Danick Lambert a eu l’occasion d’être le premier pilote de l’écurie torontoise Weatherill Racing dans la catégorie Pro Champ. Photo Vigno

Un an sans compétition, c’était une éternité pour Danick Lambert. Le pilote sorelois se prépare toutefois à y remédier, lui qui est fébrile à l’aube de sa nouvelle saison de course ovale de motoneige qui débute le 7 janvier prochain, aux États-Unis.

Publicité
Activer le son

Avant la pandémie, pour la saison 2020, le jeune homme de 23 ans venait de faire le saut dans la plus haute catégorie de compétition, le Pro Champ, comme premier pilote de l’écurie de Toronto, Weatherill Racing. Ses trois premières courses étaient prometteuses et il aurait bien aimé poursuivre sur la même lancée en 2021, mais la saison a été annulée en raison de la pandémie.

« C’était bien le fun de me promener dans les sentiers avec des chums l’an dernier, mais ce n’est rien comparativement au thrill de la course ovale! », lance le principal intéressé.

C’est donc avec un enthousiasme difficilement dissimulable qu’il se prépare pour cette saison 2022, même si la menace de la fermeture des frontières planait toujours, la semaine dernière.

« Ce serait une catastrophe pour moi! Ça fait six mois que j’ai un nouveau coach, ça fait trois mois que je n’ai pas bu d’alcool, je m’entraîne six fois par semaine et j’ai perdu 25 livres pour être prêt. J’ai mis les bouchées doubles, voire triples pour être à la hauteur cette année, j’ai tellement fait de sacrifices et négligé ma vie sociale, je veux juste connaître une bonne saison », souligne-t-il.

S’ils le peuvent, Danick et son père Daniel se rendront donc aux États-Unis pour trois semaines au début du mois de janvier pour y disputer des courses au Wisconsin, au Michigan et dans l’état de New York. Au programme, il y a également des courses à Valcourt et à Roberval au Québec, en plus du Manitoba en fin de saison.

Weatherill Racing mise beaucoup sur Danick Lambert, qui fait partie de l’équipe depuis six ans, mais qui est devenu le pilote numéro un seulement en 2020. « Weatherill Racing a même vendu sa deuxième motoneige, je suis donc le seul pilote et tous les efforts sont concentrés sur moi. C’est pour ça que je m’entraîne aussi fort, je veux vraiment performer », expose-t-il.

Un podium en vue?

Après avoir coursé en Semi-Pro Champ pendant quelques années, Danick Lambert a fait le saut dans la grosse catégorie en 2020. Les courses sont passées de sept à 15 tours et il faut disputer trois rondes de qualification plutôt qu’une avant la course du dimanche. La marche est très élevée d’une catégorie à l’autre, a-t-il constaté.

« Je vise au moins un podium en Pro Champ cette année. Ce serait réaliste comme objectif, surtout en fin d’année avec nos ajustements. […] La coche est immense, il faut être plus endurant. Je vais courser contre des pilotes à qui j’ai demandé des autographes quand j’avais 7 ou 8 ans! », dévoile-t-il.

Parallèlement à la catégorie Pro Champ, Danick Lambert coursera aussi dans la catégorie Formula 500 avec une autre motoneige modifiée par son père pour la course ovale. « Ça fait 10 ans que je course dans cette catégorie, j’adore ça parce que c’est notre machine à moi et mon père. On s’amuse là-dedans. Je vais donc avoir des fins de semaine chargées puisque je vais courser dans deux catégories chaque fois », conclut Danick Lambert.

image