19 avril 2022
Héberge du Grand-Héron
De plus en plus près du lancement de l’appel d’offres
Par: Katy Desrosiers

Les 14 logements sociaux se trouveront sur le terrain à l’intersection des rues Provost et Prince. Photo Katy Desrosiers | Les 2 Rives ©

La concrétisation du projet de logements sociaux l’Héberge du Grand-Héron se rapproche. L’organisme derrière la réalisation devrait recevoir sous peu l’approbation pour aller de l’avant avec l’appel d’offres pour trouver un entrepreneur.

Publicité
Activer le son

Le Groupe de ressources techniques en habitation de la région de Sorel (GRTHS) est derrière ce projet. Sa directrice générale, Claude Daigle, affirme que l’équipe, le conseil d’administration ainsi que l’équipe du Centre de transition Perceval qui travaille aussi sur le projet depuis le commencement, sont fébriles d’être si près du but. Seul le feu vert de la Société d’habitation du Québec (SHQ) est attendu pour aller de l’avant avec l’appel d’offres pour la construction.

« Ça s’en vient, tout le monde a bien hâte. Un jour, ce sera l’inauguration. On va avoir travaillé longtemps. L’espoir nous a tenus. […] Ça va avoir été un projet de longue haleine, mais la persévérance va avoir gagné sur le reste », avance Mme Daigle.

Estimé à 2,29 M$, le projet bénéficie d’un prêt de 840 000 $ octroyé par la SHQ et d’une subvention du même montant de la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL). Le coût total pourrait varier pendant la préparation du terrain et la construction si des pépins sont rencontrés.

Selon une entente, la construction devait être terminée au 31 mars 2022 pour ne pas perdre la subvention fédérale, mais plusieurs facteurs ont ralenti la concrétisation. Bien que la construction ne soit pas terminée, comme le projet était assez avancé, que les plans et devis sont finalisés et que tout est prêt pour en appel d’offres, il est toujours possible d’avoir la subvention.

Des démarches sont en cours avec un notaire pour procéder au don officiel du terrain par la Ville.

Plusieurs embûches

Le projet de l’Héberge du Grand-Héron est en branle depuis une dizaine d’années. Au fil des ans, de nombreuses embûches ont retardé la réalisation de ce projet de logements pour les adultes de 18 à 35 ans aux prises avec des problématiques de santé mentale.

Les bâtiments devaient originalement être construits au coin des rues Elizabeth et Charlotte, mais comme l’endroit a déjà été le cimetière anglican et qu’il pourrait contenir des sépultures, ils ont été relocalisés. Ils seront finalement sur le terrain de la rue du Prince où se trouvait anciennement le bunker des Hells Angels.

Des détails concernant l’aspect des bâtiments projetés ont aussi été modifiés. La première version du projet présentée au conseil de ville de Sorel-Tracy a été rejetée puisque les bâtiments projetés avaient des toits plats qui, selon la Ville, ne s’inspiraient pas des toitures des autres bâtiments à proximité. La seconde version a été acceptée, considérant que des modifications ont été apportées entre autres au niveau des avant-toits, des matériaux de revêtement, des couleurs et de la fenestration arrière.

Mme Daigle explique que tous les intervenants liés au projet ont travaillé fort pour surpasser les obstacles et remettre les documents à temps pour s’assurer de conserver la subvention gouvernementale.

Avec les retards connus dans le milieu de la construction, Mme Daigle n’est pas en mesure de dire quand les locataires pourront aménager. Elle sait toutefois que ce sera en 2023.

Le projet comprend toujours quatre bâtiments regroupant 14 logements de type 3 1/2 et une salle communautaire.

image