22 juin 2022
Douzième roman de Lucy-France Dutremble
Découvrir Saint-Ours avec La femme de l’éclusier
Par: Katy Desrosiers

L’autrice Lucy-France Dutremble s’est inspirée du côté historique de certains lieux de Saint-Ours pour son roman. Photo Simon Ménard

Le livre La femme de l’éclusier sera disponible dès le 22 juin en librairie. Photo gracieuseté

Dans ses 12e et 13e romans, l’autrice soreloise Lucy-France Dutremble amène le lecteur à Saint-Ours et Saint-Roch-de-Richelieu alors qu’elle raconte l’histoire de Marguerite, femme d’un éclusier dans les années 30. Le premier tome sortira le 22 juin.

Publicité
Activer le son

Le roman La femme de l’éclusier tourne autour de la vie de deux familles, soit les Fredette, qui ont un magasin général au village de Saint-Ours et les Allaire, famille de cultivateur.

L’attention est portée sur Marguerite Allaire qui, en 1934, épouse Alain Labrecque, un éclusier habitant alors dans la maison du surintendant.

Son rêve d’avoir une vie de famille bien remplie, entourée d’enfants, est anéanti dès sa nuit de noces. Aussitôt installée dans sa maison au village de Saint-Roch-de-Richelieu avec son nouvel époux, son rêve commence à s’écrouler. En effet, rapidement, son mari s’est transformé en un étranger colérique qui ne lui manifeste plus le moindre respect. Il a tendance à boire et la naissance de leur fille viendra encore chambouler les choses.

Tout au long du roman, les lecteurs suivront la protagoniste qui tente de se forger une vie meilleure, entre autres en cuisinant des desserts pour le magasin général de Saint-Ours.

« Elle a commencé à faire des tartes et une à deux fois semaine, elle prenait le « bac » et traversait pour aller les porter. D’où la couverture du roman où on la voit avec son panier en osier qu’elle prend pour livrer ses tartes. Elle ne lâchera pas vraiment. Même l’hiver, elle va livrer ses tartes en traversant sur la rivière gelée. Elle est très courageuse », explique l’autrice.

L’histoire de Marguerite s’échelonnera sur deux tomes, le premier commençant dans les années 1930 et le second se déroulant jusque dans les années 1960.

« Dans ma tête, il y avait juste un tome. Mais comme les personnages n’avaient pas fini de me raconter leur histoire, il y a un tome 2 », lance-t-elle.

Le premier, qui sort le 22 juin, est d’environ 420 pages. Le second, qui devrait sortir le 7 septembre, tournera autour de 400 pages.

Les deux tomes, paraissant chez Saint-Jean Éditeur, ont été écrits pratiquement en même temps, pendant la pandémie.

Un amour pour Saint-Ours

Une grosse partie de l’histoire se déroule à Saint-Ours. Pour Lucy-France Dutremble, il était important d’inclure cette ville.

« C’est une magnifique ville riche en patrimoine historique et moi, je garde de très bons souvenirs d’adolescente quand je prenais le « bac » pour aller voir ma grande amie à Saint-Roch. Je passais des semaines là l’été. Et je trouve le village tellement beau », raconte Mme Dutremble.

Les lieux historiques de la ville l’ont inspiré, comme l’église Immaculée-Conception, le presbytère, les écluses et le couvent.

Au fil de l’histoire, les lecteurs pourront aussi découvrir d’autres endroits comme Saint-Roch-de-Richelieu, Sorel-Tracy et Saint-Hyacinthe.

Lucy-France Dutremble a participé par le passé à des salons du livre et a bien aimé son expérience. « Ce sont de belles rencontres et de beaux moments. C’est une récompense », mentionne-t-elle.

Comme le tome 2 sortira à l’automne en même temps que la rentrée littéraire, elle regardera à ce moment à quel salon elle participera.

image