17 mars 2022
Chantier d’attraction de la main-d’œuvre
Des actions concrètes déjà en branle
Par: Katy Desrosiers

En 2022, les membres du Chantier participeront à encore plus d’événements pour faire valoir la région. Photo gracieuseté

Alors que le projet de carrefour virtuel d’attraction, d’installation et de rétention de talents et de familles du Chantier d’attraction de la main-d’œuvre est sur le point d’être dévoilé, le travail de collaboration entre les différentes organisations partenaires est déjà bien entamé.

Publicité
Activer le son

Le Chantier d’attraction de la main-d’œuvre Sorel-Tracy et sa région met beaucoup d’efforts pour du marketing territorial afin de faire connaître la région.

Aussi, sous peu, sera dévoilé le carrefour virtuel, un projet de 1,7 M$. Ce dernier, entériné par la MRC de Pierre-De Saurel, a été accepté par le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation et la signature officielle sonnant le lancement devrait se faire sous peu.

« On devait signer avant le temps des Fêtes, mais il y a finalement eu la consultation de différents ministères parce que le projet a suscité de l’intérêt par son caractère innovant », explique le directeur du Carrefour jeunesse-emploi (CJE) et membre du Chantier, Mario Fortin.

Le projet permettra d’accélérer et d’optimiser les démarches de recrutement régional et de faire une prise en charge complète des familles pour les intégrer dans le milieu.« Je sais qu’il y avait des échanges entre les différentes organisations, mais maintenant, ça se fait de façon structurée, très étoffée », explique le coordonnateur du Chantier, Mathieu Beaufort.

Le projet permettra aussi le partage des talents. Un candidat intéressant n’ayant pas été retenu pour un poste pourrait trouver sa place dans une autre entreprise de la région.

Malgré la pandémie, les membres du Chantier ont assuré une présence dans des salons. Maintenant, le tout se fait de façon plus dynamique puisqu’au lieu de se rendre séparément, les organismes en emploi et les entreprises s’y rendent en faisant front commun pour vendre la région. Il est donc possible de s’imposer davantage et se mesurer aux autres régions, qui, pour certaines, utilisent cette façon de faire depuis un moment.

Les entreprises voient concrètement l’importance de la concertation et l’effet bénéfique que cela peut avoir pour chacune d’elle.

Aussi, une table sectorielle pour les employeurs en métallurgie a été créée pour partager sur les enjeux du milieu et trouver des solutions communes. Des initiatives semblables, entre autres pour le milieu de la santé et des services sociaux, sont envisagées.

Le CISSSME, un partenaire d’importance

Un de partenaires majeurs du Chantier et aussi le plus gros employeur de la région est le CISSS de la Montérégie-Est.

La directrice adjointe des ressources humaines – services spécialisés au CISSS de la Montérégie-Est, Jeannine Lévesque avance que le rayonnement de la région favorise et facilite l’attraction de nouvelles ressources. « On pense que la coordination de tous nos talents ensemble va permettre de favoriser l’attraction. La finalité est de s’assurer d’avoir des soins de santé de qualité pour la population », explique-t-elle.

Le directeur adjoint des activités hospitalières de l’Hôtel-Dieu de Sorel, Sylvain Boisvert, affirme que l’organisation trouve des façons innovantes de recruter avec l’aide du Chantier. Maintenant que la pandémie s’estompe, plusieurs initiatives pourront être davantage mises de l’avant. Parmi les nouvelles façons de faire, il nomme la tenue d’un 5 à 7 virtuel pour répondre aux questions sur un poste et le tournage d’une vidéo à l’Hôtel-Dieu de Sorel pour démontrer les tâches concrètes d’un type d’emploi. Une autre stratégie qui se poursuit est de créer des partenariats avec les maisons d’enseignement de la région.

image