17 novembre 2020 - 13:43
Des efforts déployés pour faire découvrir les richesses des îles de Contrecœur
Par: Jean-Philippe Morin

Les îles de Contrecœur représentent un joyau de la nature. Photo gracieuseté

Comme les îles de Contrecœur constituent un habitat exceptionnel pour la reproduction et la migration de nombreuses espèces d’oiseaux, le Comité ZIP des Seigneuries, qui assume le rôle de gardien des lieux depuis 2015, a réalisé plusieurs initiatives afin de les faire découvrir au grand public.

Des activités et des outils de sensibilisation ont été produits avec le soutien financier du Fonds d’action Saint-Laurent (FASL) via son Programme maritime pour la biodiversité du Saint-Laurent en collaboration avec le gouvernement du Québec.

Entre autres, un dépliant (https://zipseigneuries.com/depliant-senti/) et deux panneaux d’interprétations ont été réalisés. Les panneaux seront exposés à la nouvelle place François-de-Sales-Gervais de Contrecœur lorsque les travaux de réfection seront terminés. L’ouverture d’une page Facebook a permis de faciliter les échanges ainsi que le partage d’informations et de photos (www.facebook.com/ZICOContrecoeur). En août 2019, une sortie en ponton accompagnée d’un ornithologiste a permis l’observation de plus de 240 oiseaux, dont des hirondelles de rivage, un couple de balbuzards pêcheurs et des pygargues à tête blanche.

Ces activités visent également le recrutement de bénévoles souhaitant s’impliquer concrètement pour la préservation de ce joyau. Le Comité ZIP des Seigneuries lance donc un appel aux plaisanciers, kayakistes, amateurs de chasse et de pêche ou ornithologistes à devenir sentinelles de la ZICO (Zone Importante pour la Conservation des Oiseaux) et partager leurs connaissances des lieux et leurs observations sur les oiseaux et leurs habitats. Pour encadrer cette action bénévole, un guide des Sentinelles (https://zipseigneuries.com/guidesenti/) et un cahier d’observations (https://zipseigneuries.com/cahier-senti/) ont été créés. Un groupe Facebook facilite le partage avec les sentinelles.

Plusieurs partenaires ont participé au projet.

image