19 octobre 2021
Des « Ex-ceptionnels »
Par: Louise Grégoire-Racicot

Forte d'une expérience de plus de 40 ans dans la région, Louise Grégoire-Racicot livre ses impressions dans une chronique hebdomadaire au journal Les 2 Rives depuis 2018.

La région perd, on l’a appris cette semaine, deux de ses animateurs les plus dynamiques : Marie-Josée Bourbonnais, directrice générale d’Azimut diffusion et Patrick Turgeon, directeur général du Club de soccer du Bas-Richelieu.

Publicité
Activer le son

Bien sûr, il faut se demander pourquoi la région n’a pas réussi à les retenir plus longtemps. Leur a-t-on vraiment permis de pousser plus loin des projets qu’ils auraient caressés? Ou avaient-ils tout simplement fait le tour du jardin?

Oui, on les regrettera, mais on ne peut leur en vouloir de quitter, eux qui, animés par d’une généreuse passion pour leur domaine respectif, ont insufflé à la région des élans marqués du sceau de l’excellence. Comme ils sont su, à la manière de bons leaders, rassembler bénévoles et participants autour des activités qu’ils mettaient de l’avant.

Pour une, Mme Bourbonnais a pendant 31 ans – ce n’est pas rien – assumé la direction d’Azimut, organisme de diffusion culturelle régional alors naissant. Elle a vraiment su repérer les artistes et spectacles d’intérêt et les présenter aux gens d’ici, à proximité de chez eux et à prix abordables, leur permettant de découvrir tant des comédiens que des humoristes, des auteurs compositeurs ou interprètes que des danseurs ou conteurs.

Comme elle a réussi à entretenir l’intérêt de ses habitués et nourrir la curiosité des nouveaux. Une contribution essentielle au développement culturel, social et économique de la région.

C’est elle qui, avec son équipe, a monté le projet de rénovation de la salle Georges-Codling du Marché des arts Desjardins, puis vu à sa réalisation parfois « houleuse ». Il lui aura fallu 10 ans pour justifier et arriver à vendre l’idée de ce projet aux décideurs et résidents de la région – peu habitués à contribuer autant aux activités culturelles régionales – ainsi qu’aux gouvernements supérieurs susceptibles d’accorder ici les subventions pour les réaliser. Succès de taille qui a permis à la région de se doter d’une salle de spectacle moderne – peut-être pas aussi grande qu’elle l’aurait souhaitée – mais à la mesure d’un budget acceptable pour tous. Une salle hautement fréquentée par les amants de la culture et ceux qui s’y initient.

Mme Bourbonnais peut aussi être très fière de l’Aventure T, initiative de théâtre pour enfants qu’elle a mis en place il y a quelque 30 ans permettant depuis aux élèves des écoles de la région d’apprivoiser le théâtre, son langage et ses créations.

Je l’ai déjà écrit, elle est une « allumeuse culturelle ». Merci Marie-Josée pour tant de belles réalisations. Tant de beaux moments!

De son côté, Patrick Turgeon a vraiment redonné son élan au Club de soccer du Bas-Richelieu (CSBR) où il aura été directeur général pendant plus de six ans. Le Club compte désormais quelque 1000 joueurs qui s’adonnent à ce sport.

C’est aussi lui qui a redonné vie, en 2016, au Tournoi provincial de Sorel-Tracy qui d’ailleurs a été couronné « Événement de l’année » en 2019, au Gala de l’Association régionale de soccer Richelieu-Yamaska. Ce qui a remis Sorel-Tracy en haut de liste des tournois auxquels les bons clubs désirent s’inscrire pour en mériter les honneurs.

Le même soir, son club école de soccer et le Gala Reconnaissance Desjardins du CSBR qu’il a organisé ont reçu des prix qui soulignaient leur apport au développement de nouvelles façons de faire pour améliorer le service soccer ici.

Pas étonnant que ce cheminement lui ait valu, en mai dernier le titre de « Personnalité de l’année » de son association régionale. Chapeau Patrick Turgeon. Merci pour ces heures sans compter consacrées aux jeunes et à leur sport!

Décidément, la relève aura de fort grands souliers à chausser pour succéder à ces « Ex-ceptionnels »!

image