8 Décembre 2021
Des municipalités demandent à Sorel-Tracy de réintégrer la politique culturelle à la MRC
Par: Alexandre Brouillard

Les conseillers régionaux discuteront de la réintégration de la ville-centre dans la politique culturelle après les Fêtes. Photo Alexandre Brouillard | Les 2 Rives ©

Dans la foulée des élections municipales et d’un conseil régional remanié, certaines municipalités demandent à la Ville de Sorel-Tracy de réintégrer la politique culturelle de la MRC de Pierre-De Saurel qu’elle a quittée à l’automne 2019. Une décision qui devrait être discutée entre les 12 maires de la MRC après les Fêtes.

Publicité
Activer le son

Le 15 novembre dernier, le conseil municipal de Saint-Robert a adopté une résolution demandant à la MRC de Pierre-De Saurel de discuter avec la Ville de Sorel-Tracy pour qu’elle réintègre la politique culturelle. Une résolution qui a été appuyée par la Municipalité de Sainte-Victoire-de-Sorel le 22 novembre.

« En pleine préparation du prochain budget à la MRC, on croit que c’est le bon moment pour savoir si Sorel-Tracy a l’intention de réintégrer la politique culturelle », indique le maire de Saint-Robert, Gilles Salvas.

Rappelons que le conseil municipal de Sorel-Tracy avait résolu de se retirer de la politique culturelle le 30 septembre 2019. Cette décision était lourde de conséquences pour les autres municipalités de la MRC, puisqu’à titre de ville-centre, Sorel-Tracy défrayait 60 % de la facture. Cette décision avait provoqué un tollé de contestations.

Alors qu’elle s’était dite « amèrement déçue » en 2019, la présidente du comité régional culturel et mairesse de Yamaska, Diane De Tonnancourt, informe que le conseil maskoutain votera sur une résolution semblable à celle adoptée par Saint-Robert le 14 décembre prochain.

« La résolution sera bâtie différemment de celle de Saint-Robert et de Saint-Victoire-de-Sorel, mais ce sera dans la même optique », assure Mme De Tonnancourt, qui espère voir la ville-centre réintégrer la politique culturelle.

Le maire de la Ville de Sorel-Tracy, Serge Péloquin, affirme avoir pris connaissance des résolutions des autres municipalités. « C’est une décision qu’on va prendre en conseil à la MRC, mais il est encore trop tôt pour répondre. Nos priorités sont à terminer le budget à la Ville et à la MRC. À la suite de l’élection du nouveau préfet, on n’a pas eu de rencontre. J’ai hâte qu’on puisse s’asseoir ensemble et travailler pour les grandes orientations des différents projets à la MRC et aussi pour revoir avec le nouveau préfet cette nouvelle vision qui va s’instaurer », affirme-t-il.

Néanmoins, comme en 2019, M. Péloquin rappelle que la Ville possède déjà un service dédié à la planification de la culture et des loisirs. « Les Sorelois paient déjà pour une offre culturelle, qui est accessible à tous les gens de la MRC. Nous avons une équipe qui travaille localement avec une vision régionale pour l’offre de services et aussi pour l’offre événementielle. […] Je suis parfaitement conscient que la ruralité a besoin de l’appui de la ville-centre. Je veux travailler comme ça, mais il faut actualiser le modèle et travailler ensemble », conclut Serge Péloquin.

image