22 juin 2022
Des nouveautés et des valeurs sûres pour la nouvelle saison de Statera
Par: Jean-Philippe Morin

Le hall d’entrée de Statera été modifié pour vivre l’expérience des quatre éléments – l’eau, le feu, la terre et l’air – dès les premiers pas dans le bâtiment du quai Catherine-Legardeur. Photo gracieuseté

Statera lance sa nouvelle saison aujourd’hui, le 22 juin. L’organisation misera à nouveau sur ses valeurs sûres comme sa croisière, mais des nouveautés s’ajouteront afin de faire vivre une expérience complète au client sur le quai Catherine-Legardeur.

Publicité
Activer le son

Au cours de l’hiver, plusieurs idées ont germé dans la tête du directeur général Thierry Migeon. C’est ainsi qu’est né Statfly, une expérience de réalité virtuelle, sensorielle et virtuelle au cours de laquelle l’utilisateur aura l’impression d’être dans les airs, dans le vide, avec un héron qui fera visiter une héronnière.

« L’Homme a toujours rêvé de voler. Qu’est-ce que ressentent les oiseaux du haut des airs? Avec le casque de réalité virtuelle, les gens vont pouvoir faire ce voyage dans un contexte différent de la croisière. Comme tout se fait à l’interne, on finalise la production du film en ce moment », expliquait M. Migeon, la semaine dernière, à quelques jours de l’ouverture officielle.

Une autre nouveauté est le Statrallye. À bord d’un go-kart à pédales, les adultes et enfants pourront réaliser un parcours de 30 minutes à une heure sur le quai Catherine-Legardeur, la piste cyclable et au parc Regard-sur-le-Fleuve. Ils suivront les bornes pendant le parcours et pourront scanner un code QR pour découvrir des indices.

« On voulait exploiter le quai. Il y aura donc six panneaux à différents endroits. Des vidéos ont été créées avec des partenaires, comme le restaurant Chez Marc Beauchemin. Des gens d’ici participeront à l’aventure en vidéo et créeront des légendes », détaille Thierry Migeon.

Un effet « wow »

En plus de bonifier son offre en ajoutant des activités, Statera poursuit son travail afin de faire vivre une expérience au client qui visitera ses installations. C’est pourquoi le directeur général a voulu améliorer le hall d’entrée.

« Statera mise sur l’équilibre entre l’eau, le feu, la terre et l’air, sur la grande héronnière, sur les îles, les arbres, etc. Le hall est donc la porte d’entrée de tout ça. C’est constitué d’une toile qui part des quatre coins du plafond et qui se termine en tube comme un arbre à l’intérieur duquel il y a les quatre éléments. Ça permet d’avoir une immersion en entrant », indique fièrement M. Migeon.

Concernant le parcours à l’intérieur, plusieurs améliorations seront apportées. « On a ajouté des choses pour qu’il y ait moins de temps mort, notamment aux entrées de chaque section. D’autres améliorations seront ajoutées cet été », assure-t-il.

Même chose du côté des films, qui ont été bonifiés. Les deux nouveautés sont Lions de mer (40 minutes) et Sur la terre des dinosaures (40 minutes), qui s’adressent à tous. La Nature qui nous entoure (40 minutes) est de retour étant donné son succès de l’an dernier, tandis que L’Homme dans la nature (20 minutes) a été révisé et est en lien avec la croisière.

Prêt pour une bonne saison

Thierry Migeon affirme que tout est en place pour que Statera connaisse une belle saison. Environ 17 employés ont été embauchés et seront prêts à accueillir la clientèle dès le 22 juin.

Un partenariat a été conclu avec Audrey Traiteur pour vendre sandwichs, salades et desserts sur place. Statera veut aussi être partenaire avec le Gib Fest et iO Expérience, « pour qu’on travaille tous ensemble et non pas les uns contre les autres », spécifie M. Migeon.

Concernant les prix, ils sont demeurés sensiblement les mêmes que l’an dernier, sauf pour la croisière qui a augmenté en raison du coût de l’essence et du contrat avec Navark à la hausse. Le directeur général assure que le tout demeure raisonnable.

Pour des informations ou pour réserver : www.stateraexperience.com

image