10 mai 2022
Deux étudiantes du Cégep de Sorel-Tracy représentent la relève en recherche au Congrès de l’ACFAS
Par: Jean-Philippe Morin

Rosalie Poirier et Camille Pouliot ont présenté le fruit de leur recherche le 10 mai. Photos gracieuseté

Stagiaires au Centre de transfert technologique en écologie industrielle (CTTÉI), les étudiantes en Sciences de la nature Rosalie Poirier et Camille Pouliot ont soumis leur proposition de communication et ont été sélectionnées afin de représenter la relève en recherche lors de la 89e édition du Congrès de l’Association francophone pour le savoir (ACFAS).

Publicité
Activer le son

Sous le thème Sciences, innovations et sociétés, l’événement a lieu du 9 au 13 mai et c’est aujourd’hui, le 10 mai, que les étudiantes prendront la tribune pour présenter le fruit de leur recherche.

Concrètement, le projet de Rosalie vise à valoriser des scories sidérurgiques qui ont actuellement peu de débouchés en les utilisant pour former des géopolymères utilisés comme agent liant du béton. Le projet de Camille quant à lui, consiste à donner une deuxième vie à un sous-produit de la production d’acier, les scories, en produisant du calcaire.

« J’adore mon expérience de recherche au collégial jusqu’à maintenant. Ce stage m’a permis de vraiment approfondir mes connaissances sur un sujet qui m’intéresse et de me familiariser avec l’appareillage de laboratoire ainsi qu’à l’univers de la recherche. C’est assurément une des expériences les plus marquantes de mon passage au Cégep », de dire Rosalie Poirier.

« Je trouve que ce stage est parfait pour se familiariser avec le domaine de la recherche avant de faire un choix de carrière définitif. Aussi, ça permet de travailler avec des experts dans leur domaine et plein d’équipements qui permettent de faire avancer la science. C’est également un milieu de travail qui accueille à bras ouverts ceux qui veulent en apprendre plus », ajoute Camille Pouliot.

« En plus d’opérer des recherches novatrices dans le domaine de l’écologie industrielle qui ont des retombées positives sur les entreprises et la collectivité, le CTTÉI fait œuvre utile auprès de nos étudiants. Ce maillage facilite l’expérience terrain, leur donne accès à des équipements à la fine pointe et leur fait vivre de réelles expériences de recherche avec une équipe d’experts issus de plusieurs domaines », indique la directrice générale et des affaires corporatives du Cégep de Sorel-Tracy, Stéphanie Desmarais.

« Nous participons aux activités de l’ACFAS de longue date, c’est important que la science occupe une place de choix et nourrisse les décisions dans notre société. Évidemment, cela passe par la jeunesse : avoir des étudiants stagiaires qui viennent de notre Cégep voisin, qui se démarquent par leur enthousiasme, par leurs travaux, qui participent à des activités de promotion scientifique, et en plus, qui sont des filles en science, on peut dire que c’est une joie et une fierté », conclut la directrice générale du CTTÉI, Claude Maheux-Picard.

image