13 avril 2022
Avec le membre de Backstreet Boys AJ McLean
Dominic Gouin en Afrique pour un projet éclaté
Par: Jean-Philippe Morin

Dominic Gouin, en compagnie d’AJ McLean des Backstreet Boys, lors du tournage de The Fashion Hero en Afrique. Photo gracieuseté

Dominic Gouin s’est beaucoup amusé avec AJ McLean (à l’avant) et Stephen Zelenka (à droite), avec qui il s’est lié d’amitié. Photo gracieuseté

Dominic Gouin a plusieurs cordes à son arc et il ne se gêne pas pour toutes les exploiter. En préparation d’un album qui sortira cet automne, le Sorelois a récemment lancé un single au retour d’un périple d’un mois en Afrique où il a été photographe pour un projet télé en compagnie du membre des Backstreet Boys, AJ McLean.

Publicité
Activer le son

Le projet The Fashion Hero, animé par la vedette des Backstreet Boys, a été tourné en Afrique tout le mois de février. Réalisée par la BBC, la série a été vendue partout dans le monde et est diffusée depuis le 10 avril en Afrique du Sud et en Europe. On ignore encore quand il sera possible de l’écouter au Canada.

Cette série se veut un concours de modèles et de beautés, mais basé sur la diversité dans laquelle 33 participants se font compétition. Dominic Gouin a pu y être comme photographe puisqu’il connaît bien Caroline Bernier, une Québécoise qui est la productrice de la série.

« Elle m’a déjà amené sur quatre ou cinq shows partout dans le monde. Je suis vraiment privilégié. J’ai fait plusieurs photoshoot des candidats là-bas, c’était une expérience extraordinaire. J’ai même pris part à un Safari où j’ai photographié des éléphants à cinq pieds de moi et j’ai failli me faire attaquer par des babouins », commente-t-il en riant.

Le Sorelois s’est fait plusieurs amis là-bas, y compris l’animateur AJ McLean. « J’avoue que je n’étais pas un fan des Backstreet Boys (rires), mais comme tout le monde, j’ai connu ça. On est un peu devenus chums, c’est un bon gars. Je suis aussi devenu ami avec Stephen Zelenka, un des producteurs du show. Il est connecté partout, il a fait les Grammys récemment et il m’a invité comme photographe au Hangout Music Festival en Alabama du 20 au 22 mai. C’est incroyable », témoigne-t-il.

Une nouvelle chanson lancée et un album à venir

En plus de cette expérience enrichissante, Dominic Gouin poursuit sa carrière en musique. Il a dévoilé, le 1er avril dernier, sa chanson Champ Gauche sur toutes les plateformes musicales.

« Comme j’écris d’habitude en anglais, c’est une de mes premières chansons que j’ai faites en français. Ça raconte une rupture amoureuse vue des deux personnes. C’est une rupture qui s’est bien terminée, dans laquelle les deux veulent en retirer du positif », élabore-t-il.

Un vidéoclip existe également pour cette chanson et Dominic Gouin tentera, au cours des prochaines semaines, de la faire passer à la radio.

Champ Gauche a été dévoilée en prévision du lancement de son album prévu en septembre. Un autre single devrait être lancé cet été. Une douzaine de chansons sont déjà écrites.

« On y retrouve surtout des chansons engagées qui traitent de divers sujets, comme les féminicides, la violence conjugale, le racisme, etc. C’est mon point de vue qui ressort. J’ai une toune sur George Floyd, Donald Trump, la guerre en Ukraine. Je ne me considère pas comme un poète, j’écris sur ce qui m’inspire au quotidien dans l’actualité », aborde-t-il.

L’album sera réalisé et mixé par le sorelois Renaud Bastien (Cœur de Pirate, Malajube). D’autres musiciens de la région collaborent avec lui, dont le batteur Martin Lavallée.

D’ici là, Dominic Gouin est en pourparlers avec le Gib Fest pour présenter un spectacle dans la région cet été.

image