21 Décembre 2021
Encore un retour en arrière
Par: Katy Desrosiers

Le directeur général d’Azimut diffusion, Alain Larouche. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

Les annonces du premier ministre François Legault, le jeudi 16 décembre, ont encore mis des bâtons dans les roues aux commerçants qui, depuis 21 mois, doivent innover pour se sortir la tête de l’eau. Dans ce texte, vous trouverez des réactions face aux changements du 16 décembre, avant l’ajout des nouvelles mesures du 20 décembre. Aussi, plus bas, se trouve une liste des nouvelles mesures annoncées le 20 décembre.

Publicité
Activer le son

Un sentiment de déjà-vu chez Azimut diffusion

L’annonce est un dur coup pour Azimut diffusion, alors que l’organisme s’était enfin réaligné avec sa programmation et la vente des billets. « C’est une douche froide, mais encore là, on demeure dans l’inconnu à savoir c’est pour combien de temps. Si on pose des gestes maintenant pour des événements qui commencent dans notre cas à partir de la troisième semaine de janvier, est-ce que c’est trop précipité? », demande le directeur général, Alain Larouche.

L’équipe restera à l’affut des précisions du gouvernement, analysera les actions qui pourraient être prises comme geler la vente de billets et verra les décisions des producteurs de spectacles. Les billets vendus demeurent valides. L’équipe contactera les détenteurs si des modifications ont lieu.

Le Centre de services scolaire est prêt

Avec les changements annoncés, seuls les écoles secondaires et les Centres de formation professionnelle et d’éducation des adultes de Sorel-Tracy (CFPEAST) du Centre de services scolaire (CSS) de Sorel-Tracy sont touchés. Les élèves feront leur retour en présentiel le 10 janvier plutôt que le 6 janvier. Dans l’intervalle, le CSS déploiera les outils technologiques afin que les élèves du secondaire bénéficient de l’enseignement à distance les 6 et 7 janvier.

En date du 16 décembre, le CSS comptait 35 cas actifs dans l’ensemble de ses établissements. À titre comparatif, le Réseau local de santé (RLS) de Pierre-De Saurel en comptait 80 au total.

Un retour en arrière pour les restaurants et bars

Plusieurs questions subsistent chez les restaurateurs. « Est-ce que les compensations financières seront aussi importantes que la première fois?, demande le copropriétaire du Restaurant Le Fougasse, Jean-Philippe Boulet. Est-ce que ce sera un 50 % réel ou on aura droit à plus si on met les plexiglas comme la dernière fois? Est-ce qu’il faut remettre un registre? Ce n’est pas l’idéal, mais on va s’ajuster comme on l’a toujours fait. »

Les partys de bureau sont toutefois terminés. « C’est pour le gros party du 31 décembre au centre-ville qu’on se questionne, parce qu’on était à pleine capacité. On a toutefois l’option d’ouvrir l’Annexe en haut », relate M. Boulet.

Pour les bars, le problème sera encore au niveau de la gestion, déplore le propriétaire du Pub O’Callaghan, Louis-René Lafond. « Pour la capacité, ce n’est pas si mal, parce que ça nous permet d’avoir une intimité plus rapidement [avec les artistes]. Mais il va encore falloir compter les gens ou chicaner ceux qui se lèvent debout », avance-t-il.

Les propriétaires de salles d’entraînement doivent encore s’ajuster

Après presque deux années à valser entre les ouvertures et les fermetures, le copropriétaire du Multiforme, Daniel Laviolette, n’est pas trop déstabilisé. « On s’est habitué avec le temps. Je trouvais ça plus difficile au début de la pandémie. On va suivre les consignes de la Santé publique. Au moins, ils ne veulent pas nous fermer complètement », commente-t-il.

Rassemblements sportifs : les Éperviers sur le qui-vive

Bien que la capacité d’accueil du Colisée Cardin sera réduite, l’impact sur l’assistance sera léger croit le directeur général et entraîneur-chef des Éperviers de Sorel-Tracy, Christian Deschênes. Environ 1500 personnes pourront assister aux matchs puisque le Colisée compte 2750 sièges assis, sans compter les places debout qui portent le total de places à environ 3000. Une moyenne de 1000 spectateurs assistent aux rencontres. « On va continuer de contrôler les entrées avec le passeport vaccinal. En plus, par le biais de Construction Sorel, mes 25 joueurs vont être testés avant chaque fin de semaine », promet M. Deschênes.

Résumé des mesures

Rassemblements privés intérieurs : maximum de 10 personnes provenant d’adresses différentes ou les occupants de trois résidences.

Rassemblements privés extérieurs : maximum de 20 personnes provenant d’adresses différentes ou les occupants de trois résidences.

Milieux d’enseignement :

– Primaire, secondaire, Centres de formation des adultes et formation professionnelle : cours suspendus à compter du 21 décembre. Le retour en classe est prévu le 10 janvier. Si au retour des Fêtes le calendrier scolaire prévoyait une rentrée avant le 10, l’enseignement se fera à distance.

Les écoles primaires demeureront ouvertes jusqu’au congé des Fêtes seulement pour la distribution des tests rapides et la campagne de vaccination. Les services de garde demeurent ouverts pour les parents qui en ont besoin, en priorisant notamment les travailleurs de la santé. En janvier, des services de garde d’urgence seront en place dans les milieux scolaires.

Centres de la petite enfance (CPE) et garderies : ouverts.

Milieux d’enseignement supérieur : ouverts si les étudiants ont des examens ou des stages.

Milieux de travail : télétravail obligatoire. Port du masque de qualité en continu obligatoire.

Commerces et centres commerciaux : capacité d’accueil réduite à 50 %.

Bars, tavernes et casinos : fermeture complète.

Activités intérieures : fermeture des cinémas et des lieux particuliers intérieurs (notamment, les arcades, les sites thématiques, les parcs d’attractions, les centres d’amusement et récréatifs, les parcs aquatiques, les lieux pour la pratique de jeux de quilles, de fléchettes, de billard ou d’autres jeux de même nature).

Restaurants : limite à 50 % de la capacité d’accueil, en espaçant les tables au maximum, et maintien d’un maximum de 10 personnes par table. Aucune activité de danse ou de type karaoké. Les personnes doivent demeurer assises. Les heures d’ouverture des salles à manger sont limitées entre 5 h et 22 h.

Sports et loisirs : activités parascolaires annulées. Activités sportives professionnelles ou amateurs, présentées à huis clos (exception pour parent accompagnateur). Fermeture des concessions alimentaires. Fermeture des gyms. Suspension des tournois ou compétitions sportives. Maximum de 25 personnes pour la pratique de sports et loisirs en groupe à l’intérieur. Limite de capacité de 50 % pour les chalets de ski et les relais de motoneige.

Spas et saunas : fermeture, sauf pour les soins personnels.

Lieux de culte et activités publiques essentielles (assemblées, réunions) : passeport vaccinal requis et réduction de la capacité d’accueil de 50 % (maximum de 250 personnes, qui doivent demeurer assises).

Mariages et funérailles : pas de passeport vaccinal requis, maximum de 25 personnes.

Événements et spectacles : fermeture de l’ensemble des événements publics intérieurs et extérieurs (événements, salles de spectacle, soupers-spectacles)

image