7 mai 2023 - 07:08
Fin de semaine occupée pour les pompiers de Sorel-Tracy
Par: Jean-Philippe Morin

Un homme a été brûlé lorsqu’un incendie a éclaté dans son logement de la rue Guévremont, le 7 mai. Photo Steve Gauthier | Les 2 Rives ©

Un homme a été brûlé lorsqu’un incendie a éclaté dans son logement de la rue Guévremont, le 7 mai. Photo Steve Gauthier | Les 2 Rives ©

Un homme a été brûlé lorsqu’un incendie a éclaté dans son logement de la rue Guévremont, le 7 mai. Photo Steve Gauthier | Les 2 Rives ©

Un homme a été brûlé lorsqu’un incendie a éclaté dans son logement de la rue Guévremont, le 7 mai. Photo Steve Gauthier | Les 2 Rives ©

Un homme a été brûlé lorsqu’un incendie a éclaté dans son logement de la rue Guévremont, le 7 mai. Photo Steve Gauthier | Les 2 Rives ©

Un incendie a éclaté dans un duplex de la rue Albert le samedi 6 mai, en soirée. Photo Steve Gauthier | Les 2 Rives ©

Un incendie a éclaté dans un duplex de la rue Albert le samedi 6 mai, en soirée. Photo Steve Gauthier | Les 2 Rives ©

Un incendie a éclaté dans un duplex de la rue Albert le samedi 6 mai, en soirée. Photo Steve Gauthier | Les 2 Rives ©

Un incendie a éclaté dans un duplex de la rue Albert le samedi 6 mai, en soirée. Photo Steve Gauthier | Les 2 Rives ©

Un incendie a éclaté dans un duplex de la rue Albert le samedi 6 mai, en soirée. Photo Steve Gauthier | Les 2 Rives ©

Un incendie a éclaté dans un duplex de la rue Albert le samedi 6 mai, en soirée. Photo Steve Gauthier | Les 2 Rives ©

Un incendie a éclaté dans un duplex de la rue Albert le samedi 6 mai, en soirée. Photo Steve Gauthier | Les 2 Rives ©

Un incendie a éclaté dans un duplex de la rue Albert le samedi 6 mai, en soirée. Photo Steve Gauthier | Les 2 Rives ©

Les pompiers du Service de protection et d’intervention d’urgence de Sorel-Tracy (SPIUST) ont été appelés à éteindre deux incendies majeurs au cours de la fin de semaine du 6 et 7 mai. Leur intervention rapide a, chaque fois, fait la différence.

La première a eu lieu le samedi 6 mai, vers 21 h 15, sur la rue Albert à Sorel-Tracy. Le feu a démarré dans un garage situé dans une cour, mais rapidement, il s’est propagé au duplex et à une résidence voisine.

Une alarme générale a rapidement été nécessaire. Les sapeurs sorelois ont eu l’aide de leurs collègues de Contrecœur, de Saint-Roch-de-Richelieu et de Saint-Ours, ce qui a mobilisé plus de 40 pompiers sur place.

« Il y a eu un travail d’équipe incroyable avec tous les services des autres municipalités pour éviter que le feu se propage à d’autres résidences à proximité. Les maisons sont très collées dans ce secteur, alors il a fallu intervenir rapidement. Les gars ont fait un excellent travail autant en attaquant agressivement l’intérieur qu’en arrosant l’extérieur. C’était un très gros incendie », relate le directeur du SPIUST, Roger Lamanque.

Aucun blessé n’a été rapporté. L’électricité a été coupée de façon préventive dans le secteur le temps de l’intervention.

Comme la cause était inconnue, l’enquête a été transférée à la Sûreté du Québec (SQ). Des techniciens en scène d’incendie ont analysé la scène dimanche.

Un homme gravement brûlé

Le lendemain, soit le dimanche 7 mai, vers 11 h, les pompiers de Sorel-Tracy ont été appelés pour un incendie dans un immeuble à logements situé à l’intersection de la rue Guévremont et du chemin Sainte-Anne.

Dès leur arrivée, des flammes sortaient par la fenêtre. Les pompiers ont extirpé un homme du logement, mais ce dernier a été grièvement brûlé et transporté aux Grands Brûlés à Montréal pour y soigner de graves blessures. Selon la SQ, son état était considéré comme critique, mais stable.

« Les gars l’ont sorti rapidement du logement. On lui souhaite du mieux. On ne sait pas ce qui serait arrivé si c’était quelques secondes plus tard », souligne le directeur du SPIUST.

M. Lamanque tenait encore une fois à souligner le travail des pompiers, alors que l’incendie a nécessité une deuxième alarme et une vingtaine de sapeurs sur place.

« Les gars ont organisé une belle attaque et l’incendie a été maîtrisé rapidement. Il y a eu beaucoup de dommages au logement touché, mais pas à celui du deuxième étage », conclut-il.

À première vue, la cause semblait accidentelle.

image