18 août 2021 - 15:13
Nouvelle entreprise
Fonder, revenir et acheter à Sorel-Tracy
Par: Sarah-Eve Charland

Les trois associés (en bas), Jérémy Fréchette, Julien Piette Cyr et Marc-André Jean-Montenegro ont vu leur entreprise croitre rapidement depuis l’automne 2020. Photo gracieuseté

Les bureaux de l’agence Colosse ont été entièrement redécorés pour offrir un bel espace aux employés. Photo gracieuseté

Les bureaux de l’agence Colosse ont été entièrement redécorés pour offrir un bel espace aux employés. Photo gracieuseté

À contre-courant de la tendance visant à réduire la superficie des locaux afin de favoriser le télétravail, la nouvelle agence marketing Colosse a voulu faire un « statement » en achetant un bâtiment, où se trouvait anciennement la microbrasserie le Loup Rouge, au centre-ville.

L’agence a été fondée à l’été 2020 et été mise en opération à l’automne. Après avoir fait des études et travaillé à l’extérieur, les trois associés, Marc-André Jean-Montenegro, Julien Piette-Cyr et Jérémy Fréchette, ont fait le choix de mettre sur pied leur entreprise à Sorel-Tracy et de revenir y habiter.

« On l’a vu surtout comme une opportunité. Les trois associés, on a trois champs de spécialisation différents. Ça nous permettait d’avoir une offre très intégrée. On est capable d’offrir beaucoup de services au même endroit parce qu’on possède l’expertise à l’interne », lance l’un des associés Marc-André Jean-Montenegro.

Au moment de créer Colosse, ils ont loué un petit local au Centre local de développement Pierre-De Saurel, un bon coup de main pour lancer leurs activités, ajoute-t-il. En moins d’un an, ils sont passés de trois associés à six employés. L’espace loué n’était donc déjà plus adéquat. Dans leur réflexion, ils ont réalisé que la possibilité de devenir propriétaire était nettement plus avantageuse d’autant plus que les prix des immeubles commerciaux ont connu une baisse depuis le début de la pandémie.

L’entreprise estime avoir investi environ 200 000 $ dans le bâtiment qu’elle a acquis, dont 150 000 $ pour l’achat en tant que tel. C’est une compagnie à numéro, dont l’un des administrateurs est l’ancien propriétaire du Loup Rouge Yves Bérard, qui a vendu l’immeuble.

« C’est un peu un statement. On aurait pu louer un bureau n’importe où et tous rester en télétravail. On trouvait, en tant qu’entreprise, que c’était un peu plate. Ce n’est pas de notre responsabilité, mais on trouvait important de contribuer à faire vivre le centre-ville. En tant que propriétaire, on garde aussi en tête d’avoir quelque chose en bas qui apporte de la valeur au centre-ville », souligne M. Jean-Montenegro.

Colosse occupe les locaux à l’étage. L’espace en bas nécessite certains travaux qui devraient être réalisés bientôt afin de rendre accessible le local à une éventuelle entreprise. Pour le moment, « il y a plusieurs pistes » à ce sujet.

Pour les fondateurs de l’entreprise, il était important d’avoir un local assez grand pour tous même si la tendance actuelle dans le milieu des affaires se dirige vers une réduction des bureaux au profit du télétravail. « Le milieu des agences, c’est un peu spécial. Ça passe beaucoup par la culture de travail et l’ambiance de travail. Dans un milieu comme le nôtre où c’est super créatif et où différents corps de métier travaillent en collaboration, on trouvait important d’avoir un beau bureau », ajoute M. Jean-Montenegro.

Même si l’entreprise prend racine à Sorel-Tracy, elle attire une clientèle extérieure grâce aux contacts des différents associés. « On a revendiqué le choix d’être en région pour travailler, mais rien n’empêche que notre clientèle soit à l’extérieur. On a une croissance qui est super rapide. C’est intéressant, mais il faut être quand même prudent. L’objectif, c’est d’être capable de consolider la clientèle qu’on a développée pour maintenir nos activités et être capable, après ça, de poursuivre notre expansion », poursuit M. Jean-Montenegro.

image