2 février 2022
« Je veux aider les jeunes à s’améliorer » – Carl Gendron, nouveau président de l’ABABR
Par: Jean-Philippe Morin

Carl Gendron, nouveau président de l’ABABR, veut travailler pour que les jeunes joueurs de baseball de la région s’améliorent d’année en année. Photo gracieuseté

Nouvellement élu président de l’Association du baseball amateur du Bas-Richelieu (ABABR) depuis le 13 décembre, Carl Gendron veut donner de son temps pour aider les jeunes à aimer leur sport et surtout, à s’améliorer d’année en année.

Publicité
Activer le son

Comme son garçon de 13 ans joue au niveau AA à Saint-Hyacinthe, il n’a aucune attache à l’ABABR puisqu’aucun de ses trois enfants n’y évolue. Le Sorelois veut seulement redonner au baseball local pour les bonnes raisons, après y avoir été entraîneur pendant plusieurs années pour son fils.

« J’aime le baseball. Je veux aider les jeunes à s’améliorer, mais surtout les plus petits. En plus d’être président, je suis en charge des coachs parce que je trouve important de s’occuper de la base, soit l’enseignement des techniques aux plus jeunes », explique Carl Gendron.

L’homme de 48 ans a une grande expérience en coaching, notamment au football, au basketball, au hockey et au baseball. Selon lui, un bon entraîneur permet aux jeunes de se développer de la bonne façon, mais surtout, d’aimer le sport qu’ils pratiquent.

« Oui on va s’occuper des niveaux bantam et midget, mais il faut surtout bien partir ceux qui jouent Rallye Cap, novice, atome et moustique. Pierre Lemay [ex-entraîneur des Vaillantes au mini-basket] me disait toujours : «si l’arbre part croche, il va être croche longtemps». Nos jeunes, c’est la base et il faut les partir d’aplomb », souligne-t-il.

Le nouveau président ne vise pas une hausse des adhésions à court terme, qui se situent à environ 180 joueurs. Il veut avant tout faire aimer le baseball à ceux qui choisissent ce sport pour leur été.

« Le gros problème, c’est que le baseball n’est pas toujours leur premier choix pendant l’été. Il y a les vacances. Pour les plus vieux, il y a le travail. Il y a aussi le hockey d’été. Le baseball peut venir en quatrième. J’aimerais changer ça, changer le sentiment d’appartenance. Ça arrive trop souvent que manquer une pratique au baseball, ce n’est pas grave. C’est le seul sport où ça arrive et je veux changer cette mentalité », indique M. Gendron.

Son plus grand souhait, à moyen terme, est que pour chaque catégorie, entre un ou deux joueurs puissent sortir du lot afin d’évoluer au niveau AA dans une autre ville. À plus long terme, il aimerait beaucoup qu’une équipe AA joue à Sorel-Tracy.

« C’est un rêve un peu fou, mais pour y arriver, il faut commencer à la base. Il faut que le jeune, après son été, ait hâte de jouer l’an prochain, peu importe qu’il joue dans le B ou le A », lance le président de l’ABABR.

Un autre de ses désirs est d’amener des joueurs évoluant au niveau AA à certaines pratiques de l’ABABR pour qu’ils puissent faire bénéficier aux autres de leur expertise acquise au niveau supérieur.

« Des jeunes comme Nathan Provençal et Noah Marineau, qui jouent AA, pourraient très bien venir à quelques pratiques. Les anciens, c’est ce qui crée un sentiment d’appartenance, ça crée une roue et un partage d’acquis », croit Carl Gendron.

Nouveauté au conseil d’administration

Outre Carl Gendron, trois autres membres ont été élus lors de la dernière AGA, soit Martin Blanchard comme trésorier ainsi que Jean-François Niquette et Simon Ste-Marie comme administrateurs. Les autres membres du CA sont Donald Pelletier, Alexandre Gauthier, Dominic Léveillée et Guillaume Mathieu.

Le président sortant, Symon Juteau, a quitté après six ans au CA, dont quatre à la présidence. Jean-Guy Lampron, qui a été au CA de l’ABABR pendant 21 ans, dont 14 à titre de trésorier, a aussi tiré sa révérence.

« Je tiens à les remercier. Ils ont laissé l’association en très bonne condition financière. Ils ont donné sans compter leur temps pour les jeunes », conclut Carl Gendron.

image