22 octobre 2021
Pour contrer la pénurie de main-d'œuvre
Jocelyn Daneau compte améliorer l’image de marque de Sorel-Tracy et rétablir sa réputation
Par: Alexandre Brouillard

Le candidat à la mairie de Sorel-Tracy, Jocelyn Daneau, veut gérer et améliorer la marque de Sorel-Tracy pour contrer la pénurie de main-d'œuvre. Photo Manning Communication

Améliorer l’image de marque de la Ville de Sorel-Tracy et la rendre plus attirante pour inciter les citoyens à y demeurer ou de nouvelles personnes à s’y établir, voilà la solution du candidat à la mairie de la Ville de Sorel-Tracy, Jocelyn Daneau, pour contrer la pénurie de main-d’œuvre.

Publicité
Activer le son

« La pénurie de main-d’œuvre n’est pas un phénomène qui est arrivé du jour au lendemain, lance d’emblée Jocelyn Daneau. Les démographes nous avertissent depuis longtemps que ce problème va frapper la province. Sorel-Tracy ne fait pas bande à part, ça fait longtemps que c’est sur le radar et qu’on aurait pu se préparer à y faire face. »

Pour le candidat à la mairie, il ne fait aucun doute qu’une meilleure préparation dans les dernières années aurait pu permettre à la Ville d’être en partie épargnée par cette pénurie. Il soutient toutefois que plusieurs solutions existent pour lutter contre ce fléau.

« Mes cinq priorités, qui sont les synthèses de mes 65 engagements, représentent la solution pour remettre la Ville sur le devant de la scène et ainsi régler le problème de main-d’œuvre. Pour ce faire, on doit attirer de nouveaux résidents et améliorer son taux de rétention de la main-d’œuvre en améliorant et en gérant l’image de marque de la Ville », soutient l’économiste à la retraite.

Il croit que l’image de marque de la Ville et sa réputation ont trop longtemps été laissées de côté. « Une bonne image de marque et une bonne réputation donneront le goût aux citoyens de rester ici ainsi qu’à de nouvelles personnes de venir s’installer. Il faut donc un plan concret et novateur pour rétablir la réputation de notre ville et même de notre centre-ville. C’est pourquoi je propose la Promenade des Filles du Roy », ajoute-t-il.

S’inspirant entre autres de la Ville de Québec et de sa promenade Samuel-De Champlain, le projet de M. Daneau a pour but de réinventer et revitaliser le centre-ville historique de Sorel-Tracy.

« Il faut prendre appui sur l’urbanisme britannique existant dans le Vieux-Sorel et créer un espace allant du centre-ville, jusqu’à l’Hôtel de la Rive et jusqu’à la Maison des gouverneurs, détaille-t-il. Avec ce projet et mes autres engagements, les gens vont vouloir venir s’établir à Sorel-Tracy, parce que l’image de marque et la réputation de la Ville seront rétablies. Il faut donner le goût aux citoyens de vivre ici, donner la confiance aux jeunes de s’installer à Sorel-Tracy. »

Assurer la cohérence dans l’administration de la Ville

Pour Jocelyn Daneau, l’administration des dernières années n’a pas bien géré ses relations avec ses différents partenaires économiques. Il considère donc primordial de rétablir la cohérence dans l’administration de la Ville.

« Un maire ne peut pas passer son temps à se chicaner avec tout le monde comme le fait Serge Péloquin. Ce n’est pas normal ce qui s’est passé avec les dirigeants du magasin Hart et de sa filière Maison en Gros. Il faut que l’administration municipale favorise l’implantation de nouveaux commerces à Sorel-Tracy et non le contraire », soutient-il.

Le sexagénaire a donc l’intention de renouer les liens avec l’ensemble des partenaires de la Ville et assurer la cohérence dans son administration. « Il faut favoriser la création d’une atmosphère propice aux citoyens et aux investissements privés des différents secteurs. Il faut donc doter la Ville d’une vraie stratégie de développement économique », explique-t-il.

En somme, Jocelyn Daneau croit que pour améliorer la réputation de la Ville de Sorel-Tracy et par le fait même régler la pénurie de main-d’œuvre, il est nécessaire d’avoir un développement économique significatif, de nouveaux investissements privés ainsi que de nouveaux citoyens.

image