8 novembre 2021
Malgré une défaite sans équivoque
Jocelyn Daneau est fier de sa campagne électorale et respecte le choix des électeurs
Par: Alexandre Brouillard

Malgré la défaite, Jocelyn Daneau est fier de sa campagne électorale. Photo Alexandre Brouillard | Les 2 Rives ©

Bien qu’il s’attendait à un résultat plus serré, le candidat à la mairie de Sorel-Tracy, Jocelyn Daneau, est fier de sa campagne électorale et respecte le choix des électeurs.

Publicité
Activer le son

« C’est sûr que c’est décevant, lance d’emblée Jocelyn Daneau. Je crois qu’on a mené la campagne de la façon qu’on voulait le faire. On a mis nos idées sur la table, notamment concernant le développement économique et le projet de la Promenade des Filles du Roy. Des idées auxquelles je crois encore. »

M. Daneau a récolté 2 863 voix (25 %) contre 8 406 voix (73,4 %) pour son opposant et vainqueur Serge Péloquin, qui en sera à un troisième mandat à la mairie de la Ville de Sorel-Tracy.

M. Daneau l’admet, il s’attendait à un résultat plus serré. « Ce n’est pas le relevé qu’on faisait. On faisait des relevés intuitifs, mais on croyait être nez à nez dans bien des cas. Pour l’équipe et moi, c’est une surprise quand même importante », affirme-t-il.

Malgré cette défaite sans équivoque, l’économiste à la retraite ne ferait pas sa campagne différemment. « On ne saurait probablement pas comment faire différemment parce qu’on a mis de l’avant notre plan de match et on a véhiculé nos valeurs. Est-ce qu’on se lancerait en campagne électorale sachant le résultat? C’est une autre question. »

Par ailleurs, M. Daneau reconnaît le bon travail de son adversaire durant la campagne électorale. « Sa personnalité et sa présence ont créé un effet d’entraînement qui est supérieur à ce qu’on avait estimé », reconnaît-il.

De plus, M. Daneau espère que les électeurs qui ont voté pour lui et pour un changement à l’Hôtel de Ville de Sorel-Tracy ne seront pas mis de côté et qu’ils seront écoutés. « Il y a quand même 25 % des électeurs qui voulaient autre chose. Il ne faut pas les évincer de la vie publique. M. Péloquin entame un nouveau chapitre de la vie politique à Sorel-Tracy, il pourrait peut-être laisser les chicanes derrière lui », soutient-il.

Seul regret : le débat des candidats

Bien que M. Daneau se dit fier de sa campagne électorale et qu’il ne voudrait rien changer, il affirme toutefois que le débat électoral ne s’est pas déroulé comme il l’aurait voulu.

« Le débat a donné une mauvaise image des deux candidats. Il a dérapé des deux côtés, si on en croit les analyses des gens neutres, notamment les médias. Je pense que la classe politique n’est pas sortie grandie de cet exercice », explique le candidat défait.

Dans les prochains jours, M. Daneau souhaite prendre du temps avec sa famille et laisser la poussière retomber. « Je vais prendre un recul qui risque de durer un certain temps. Le résultat est quand même là. On ne peut quand même pas recommencer à faire des analyses quand la majorité des électeurs vient de dire qu’ils préfèrent une autre vision que la mienne », conclut Jocelyn Daneau, tout en félicitant Serge Péloquin et son équipe pour leur victoire.

image