16 janvier 2024 - 08:55
La cause de l’ex-maire Serge Péloquin remise au 19 février
Par: Jean-Philippe Morin

Serge Péloquin était représenté par son avocat lundi matin, au palais de justice de Sorel-Tracy. Photothèque | Les 2 Rives ©

L’ex-maire de Sorel-Tracy, Serge Péloquin, brillait de nouveau par son absence le lundi 15 janvier, au palais de justice de Sorel-Tracy. Celui qui est soupçonné d’avoir espionné son greffier à l’aide d’un dispositif électronique dans son bureau a vu son dossier être remis le 19 février prochain.

« Les parties sont encore en discussion dans ce dossier », a mentionné l’avocat de Serge Péloquin, Me Geoffrey Huet, au juge Denys Noël. Le procureur du Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP), Me Simon Lacoste, a acquiescé, puis le juge a accepté la remise de date.

Encore une fois, la présence de Serge Péloquin ne devrait pas être requise le 19 février à cette étape qualifiée d’« orientation et déclaration ».

Depuis sa mise en accusation en juillet, le dossier a été reporté à plusieurs reprises étant donné la preuve volumineuse. L’ex-maire n’a toujours pas enregistré de plaidoyer.

Rappelons que Serge Péloquin fait face aux chefs d’accusation d’interception illégale de communications privées et d’abus de confiance.

image