18 janvier 2023
La Maison l’Ancrage souffle sa première bougie
Par: Alexandre Brouillard

La Maison l’Ancrage offrira vraisemblablement ses services toute l’année au 26, rue Guévremont, à Sorel-Tracy. Photo gracieuseté

La Maison l’Ancrage Pierre-De Saurel, qui a soufflé sa première bougie le 10 janvier dernier, a connu une année inaugurale très occupée.

Publicité
Activer le son

Ce projet d’hébergement temporaire communautaire pour les jeunes âgés de 16 à 23 ans éprouvant des difficultés a reçu 23 visiteurs durant sa première année d’activités.

« Ce sont 23 jeunes différents pour un total de 560 nuitées, précise le directeur général de l’organisme, Gabriel Laprade. La durée des séjours était très variable, entre moins d’une semaine et jusqu’à trois mois, qui est la durée maximale. »

Située temporairement au 26, rue Guévremont, à Sorel-Tracy, la Maison l’Ancrage peut accueillir trois jeunes en même temps puisque trois chambres sont disponibles. Au besoin, un lit d’urgence est disponible pour une durée de 48 heures. « On a eu plus de demandes que de personnes accueillies, mais on était parfois complet. L’organisme a été très achalandé ce printemps et cet été, tandis que l’automne a été plus tranquille », détaille le directeur général.

Toujours en évolution après une première année d’activités, l’organisme compte bien peaufiner son offre de services dans le futur. « En 2022, on a creusé et étudié les besoins, bien qu’un travail de recherche ait été fait en amont. On voulait établir le portrait de la clientèle », explique Gabriel Laprade, soulignant que les neuf membres de l’équipe sont fiers du travail accompli.

Outre des jeunes de la DPJ, l’objectif de la Maison l’Ancrage est d’accueillir des adolescents ou jeunes adultes qui ont été mis dehors de la maison familiale ou qui ont simplement décidé de la quitter en raison de différends avec les parents. Toutefois, en 2022, l’équipe a accueilli davantage d’hommes majeurs.

« Jusqu’à maintenant, c’est plutôt une clientèle adulte. On a reçu très peu de gens mineurs. On voit donc une tendance se dessiner, qui fais en sorte qu’éventuellement, on pourrait vraiment cibler une clientèle adulte », soutient M. Laprade.

Rappelons que les différents services de la Maison l’Ancrage sont offerts 24 h sur 24, sept jours par semaine. Cet organisme avait vu le jour grâce à une mobilisation record de la communauté soreloise en 2021.

Un déménagement qui se fait attendre

Dans les boîtes bien avant les débuts officiels de l’organisme, le projet d’installer la Maison l’Ancrage dans l’ancienne Maison des jeunes de Tracy « l’Air du temps » située au 3500, chemin Saint-Roch, est toujours prévu.

En 2022, le conseil de la Ville de Sorel-Tracy a adopté une résolution pour permettre l’installation de l’organisme sur le chemin Saint-Roch et la Maison des jeunes de Tracy dans de nouveaux locaux au 3015, place des Loisirs.

« Le projet continue, assure Gabriel Laprade. Mais on est les derniers de la chaîne. Pour déménager, la Maison des jeunes doit avoir pris possession de ses nouveaux locaux. Ensuite, nous devons rénover le bâtiment pour qu’il réponde à nos besoins. »

Le directeur général espère pouvoir prendre possession du bâtiment en septembre prochain. Alors que de nombreux travaux de rénovation seront nécessaires, il ne croit pas que la Maison l’Ancrage pourra y déménager ses activités en 2023.

« Nous serons probablement toute l’année 2023 sur la rue Guévremont. Nous sommes optimistes pour la suite des choses. Le travail ne fait que commencer », conclut-il avec enthousiasme.

image