1 novembre 2022 - 07:03
La Nuit des sans-abri remporte un grand succès
Par: Jean-Philippe Morin

Stéphane Tellier a joué de la musique autour du feu avec son groupe composé de Daphné St-George, Ben Champagne et Gabriel Paillé. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

Des centaines de personnes ont assisté aux festivités de la Nuit des sans-abri, le 21 octobre au carré Royal. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

Avec les nombreux va-et-vient de citoyens tout au long de la soirée du 21 octobre au carré Royal, la Nuit des sans-abri a connu l’une de ses meilleures éditions depuis ses débuts grâce à la participation d’une quinzaine d’organismes communautaires.

« Beaucoup de personnes passaient par le carré Royal, arrêtaient et s’informaient auprès d’organismes. Il y a eu un roulement constant de curieux pendant la soirée. C’était un beau succès », se réjouit Kim Barsalo, une des membres du comité organisateur.

De nombreux citoyens se sont déplacés pour offrir des dons, comme des vêtements ou des sacs de couchage. La Porte du Passant offrait de la soupe, Tim Hortons du café, le Canard Échevelé des burgers, La Fromagerie Le Bédouin donnait du fromage Halloumi et Le GESTE offrait aussi des aliments avec sa cantine mobile. Également, le Centre animalier Pierre-De Saurel donnait de la nourriture pour animaux.

« Je suis contente qu’il y ait eu autant d’organismes et d’entreprises qui ont mis la main à la pâte. Ça montre leur fierté de faire partie de la solution », applaudit Mme Barsalo.

Même si le visage de l’itinérance est souvent difficile à voir, quelques sans-abri se sont joints à la fête, le 21 octobre. « Ils se sont bien mêlés à la soirée et ont profité de la nourriture, des dons de vêtements et de la musique autour du feu. C’était une belle soirée de solidarité sans jugement que tous ont apprécié », avance la membre du comité organisateur.

Encore plus d’itinérance

Cet événement est nécessaire d’année en année puisque malheureusement, la situation de l’itinérance ne va pas en s’améliorant. La pandémie a accentué ce phénomène, en plus de la crise du logement. De 2020 à 2021, le taux d’inoccupation des loyers dans la région de Sorel-Tracy est passé de 2,5 % à 1,2 %.

« Depuis novembre 2021, La Porte du Passant a ouvert un service d’hébergement d’urgence de nuit du mardi au jeudi. Les 15 lits sont toujours à pleine occupation. Il y a aussi la Maison l’Ancrage, la Maison La Source, la Maison Le Passeur et la Maison Oxygène qui ont des lits et sont à pleine capacité la plupart du temps. Action logement Pierre-De Saurel nous aide à trouver des logements », énumère Kim Barsalo, qui travaille comme intervenante à la Maison l’Ancrage.

« C’est pourquoi des événements comme la Nuit des sans-abri sont autant nécessaires. Il faut conscientiser la population au fait que ça existe, ne pas cacher le phénomène », conclut Mme Barsalo, en confirmant que l’événement sera de retour l’an prochain.

La Nuit des sans-abri, qui s’est tenue dans une quarantaine de villes au Québec le 21 octobre, en était à une 33e édition au niveau provincial. Elle a lieu depuis 2011 dans la région de Sorel-Tracy.

image