4 janvier 2023
La série Netflix L’enrôlé a été tournée en partie à Sorel-Tracy
Par: Jean-Philippe Morin

Rolland-Pierre Chalifoux (à gauche) est fier d’avoir pu se faire photographier avec l’acteur américain Noah Centineo, qui joue le rôle principal dans The Recruit. Photo gracieuseté

Plusieurs scènes ont été tournées à l’ancienne prison de Sorel-Tracy située sur le boulevard Poliquin. Photo capture d’écran/Netflix

La série The Recruit, ou L’Enrôlé en français, connaît un gros succès présentement sur la plateforme Netflix, étant classée numéro un parmi toutes les séries. De nombreuses scènes ont été tournées à l’ancienne prison de Sorel-Tracy en novembre 2021, ce qui a engendré d’importantes retombées économiques dans la région.

Publicité
Activer le son

Près de 1000 personnes, majoritairement des Américains, s’étaient déplacées à Sorel-Tracy pour la première semaine de novembre 2021. Rolland-Pierre Chalifoux, président-directeur général de Nuances MJ qui administre l’ancienne prison, admet qu’il s’agit du plus gros déploiement auquel il a assisté, lui qui est relativement habitué à être sollicité pour des tournages.

« Dans des scènes, il y avait parfois 200 acteurs. C’était très impressionnant tourner autant de scènes en cinq jours. Ça travaillait 16 heures par jour et ça recommençait le lendemain, le rythme était intense », témoigne M. Chalifoux.

Lui et sa conjointe ont eu la chance d’assister au tournage d’une scène de The Recruit, qui est le nouveau nom de la série qui devait à la base s’appeler Graymail. « C’est vraiment impressionnant, c’est comme dans les films; le réalisateur crie, ça court partout, ça roule au quart de tour. C’était quelque chose », poursuit-il.

C’est Netflix qui a approché Rolland-Pierre Chalifoux, lui qui accueille déjà des tournages dans la prison avec son autre entreprise Very High Club. « Ils cherchaient une petite prison. C’était exactement ce qu’ils voulaient. Ici, c’est glauque un peu, sombre et comme ça ne fait pas longtemps que la prison ne sert plus, c’est encore un peu actuel. J’ai regardé la série et il y a vraiment beaucoup de scènes tournées ici. »

Retombées importantes

Grâce à ce tournage, l’Hôtel de la Rive, la Halte des 103 îles et plusieurs motels affichaient complets pendant une semaine. Les Promenades de Sorel étaient louées à 50 % par la production, notamment pour maquiller les acteurs. Le stationnement près du Belvédère était loué au complet pour permettre à tout le monde de se faire tester pour la COVID-19 avant d’effectuer les scènes. L’acteur principal Noah Centineo a d’ailleurs été vu dans des restaurants de la région et à l’Hôtel de la Rive, notamment.

« Ils ont loué six autobus pour faire la navette entre tous ces endroits, précise Rolland-Pierre Chalifoux. C’était des va-et-vient constants. Ce sont des retombées économiques très importantes pour la région, il faut en être fier. »

M. Chalifoux continue d’accueillir d’autres tournages de plus petite envergure, comme des séries québécoises ou même internationales. « Je ne peux pas en parler puisque ce n’est pas encore à l’écran, mais ce sont d’importantes séries », se targue-t-il.

Une entreprise florissante

Parallèlement, son entreprise Nuances MJ, qui se spécialise dans les joints préroulés dans l’ancienne prison, fonctionne à plein régime. Rolland-Pierre Chalifoux précise que les tournages et la production de cannabis sont effectués à différentes places dans l’ancienne prison et qu’il n’y a aucun va-et-vient entre les deux endroits.

En décembre, Nuances MJ a embauché 20 nouvelles personnes, ce qui porte le nombre d’employés à 80. L’acquisition d’une nouvelle machine pour rouler les joints a permis ces embauches.

« Les commandes rentrent encore et on ne fournit pas à la demande. C’est complètement fou. On est maintenant à l’étape de planifier la phase 2 qui nous fera doubler notre nombre d’employés dans les prochaines années », conclut le président-directeur général, qui est fier d’être le plus gros fabricant de joints préroulés au Québec et dans le top 3 au Canada.

image