26 octobre 2021
Elle campe le rôle de Karine dans la série Je voudrais qu’on m’efface
La Soreloise Charlee-Ann Paul foule le tapis rose à Cannes
Par: Katy Desrosiers

La Soreloise Charlee-Ann Paul a foulé le tapis rose de CANNESERIES en tant que comédienne dans la série Je voudrais qu’on m’efface. Photo gracieuseté

La comédienne soreloise Charlee-Ann Paul s’est envolée dans les dernières semaines pour Cannes afin de représenter la série Je voudrais qu’on m’efface, dans laquelle elle joue le personnage de Karine. Ce rôle lui a d’ailleurs permis de se démarquer rapidement dans le paysage télévisuel.

Publicité
Activer le son

Du 8 au 13 octobre se tenait CANNESERIES, le Festival International des Séries de Cannes. Charlee-Ann Paul, 16 ans, y a participé avec une partie de l’équipe de la série et a pu prendre part à différents événements.

« C’était insane!, lance-t-elle. C’était l’expérience d’une vie. J’en ai profité au maximum. Je n’ai pas été là-bas pour me reposer. Il y avait des séances photo, des rencontres avec la SODEC (Société de développement des entreprises culturelles). Il y avait tout le temps quelque chose, mais à chaque fois, c’était le fun. On était bien entourés. »

Un des comédiens de la série, Malik Gervais-Aubourg, est revenu avec le Prix Dior de la révélation.

« On était tous vraiment fiers. On a pleuré. C’était le premier prix et on a été nommé. On était fiers de lui », assure-t-elle.

L’adolescente est heureuse d’avoir pu vivre cette expérience, qui n’était pas de tout repos, avec ses parents. Ils ont pu profiter d’une journée supplémentaire à la fin du Festival pour visiter Nice.

Récemment, la jeune comédienne a aussi été en nomination au gala des prix Gémeaux dans la catégorie Meilleure interprétation féminine pour une émission ou une série produite pour les médias numériques – dramatique. Le tout aux côtés, entre autres, de deux collègues de la série, Sarah-Maxine Racicot et Julie Perreault. Cette nomination lui a permis d’assister au gala avec son amoureux.

« C’est sûr que c’était stressant. Je ne me faisait pas d’attentes pour ne pas être trop déçue si ce n’était pas moi qui gagnais. Le truc que je trouve dommage c’est que ce n’est ni moi, ni Sarah, ni Julie qui avons gagné. Mais je suis fière de la personne qui a gagné, je suis sûr qu’elle le méritait », mentionne-t-elle.

La comédienne s’était préparé un texte, même si la compétition était grande, note-t-elle. La série est repartie du gala avec quatre prix.

Cette nomination l’avait, au départ, prise un peu au dépourvu. « Je ne m’attendais pas à ça. J’ai eu beaucoup de bravos quand la série est sortie. Il y a beaucoup de monde qui se sont vus dans mon personnage, qui ont dit que j’étais leur coup de cœur. Mais je ne m’attendais pas à autant. Ça m’a rendue super heureuse et fière de moi », raconte-t-elle.

Une jeune carrière

Charlee-Ann Paul, aujourd’hui en cinquième secondaire, a commencé dans le milieu il y a environ cinq ans. Elle a toujours trouvé ce métier intéressant. Elle a d’abord souhaité être écrivaine, puis elle a développé une passion pour apprendre des textes, des mots, etc. Ses parents l’ont donc inscrite à l’Agence Kaboom.

Tranquillement les contrats ont commencé à rentrer. Elle a joué dans le film Une Colonie de la cinéaste soreloise Geneviève Dulude-De Celles, mais la scène dans laquelle elle se retrouvait a été coupée. Elle a également joué dans le court métrage Saint-Tite en 2018.

C’est grâce à ce court métrage que le réalisateur de Je voudrais qu’on m’efface, Eric Piccoli, l’a remarquée.

« Il a commencé à écrire son histoire et m’a envoyé un courriel pour me demander si je voulais jouer dans sa série, relate-t-elle. J’ai dit oui. Ç’a commencé par un mini-épisode pour montrer aux spectateurs de quoi parlerait la série. On a été financés donc on a pu faire une très bonne série. »

Elle affirme s’être toujours bien entendue avec M. Piccoli. Elle compare leur relation à une relation frère et sœur. C’était donc un honneur pour elle de faire partie de son projet. Elle avoue par contre avoir été surprise quand il l’a contacté puisqu’elle n’avait pas beaucoup d’expérience de tournage.

La sortie de la première saison de la série, qui met de l’avant la jeunesse écorchée de trois adolescents, est survenue en mars dernier, trois ans après le début du projet. Le tournage avait du être suspendu en raison de la COVID. La série est maintenant diffusée sur ICI Tou.tv.

La comédienne affirme avoir beaucoup appris sur le plateau. « C’est vraiment comme une famille. Tout le monde s’entend bien. Je me suis fait deux amies, Perle Desjardins et Sarah-Maxine Racicot. Même les adultes sont de grands amis pour moi. J’ai beaucoup appris à leurs côtés. J’ai beaucoup eu de conseils. Tout était vraiment bien orchestré par Eric. Il a bien fait ça même si c’est la première fois qu’il travaillait avec des ados », souligne-t-elle.

Charlee-Ann Paul participera à la seconde saison de la série, dont le tournage n’est pas encore amorcé.

Toujours pour ce rôle, elle est en nomination au NYC Web Fest dans la catégorie Meilleure performance jeunesse.

Celle qui a eu plusieurs demandes pour jouer dans d’autres séries préfère se concentrer sur ses études et terminer son secondaire. Elle ne sait pas encore si elle étudiera en théâtre ou dans un autre domaine comme la psychologie et la relation d’aide.

image