9 mai 2022
Transport adapté et collectif
La STC de Pierre-De Saurel demande à Québec de fournir l’aide financière promise
Par: Katy Desrosiers

Le directeur général de la STC, Simon Berthiaume, souhaite que le gouvernement fournisse l’aide financière promise pour les organismes en transport. Photo gracieuseté

La Société de transport collectif (STC) de Pierre-De Saurel se joint à d’autres organismes en transport afin de réclamer au gouvernement du Québec que l’aide financière promise pour 2021 soit versée de façon immédiate.

Publicité
Activer le son

La STC est membre de l’Union des transporteurs adaptés et collectifs du Québec (UTACQ). Cette dernière a lancé récemment un ultime appel au gouvernement puisqu’à la fin avril 2022, aucun organisme ou MRC n’avait encore reçu de subvention issue des programmes d’aide gouvernementaux en transport collectif pour la dernière année et seulement la moitié de l’aide financière attendue a été versée en transport adapté.

L’Union avance que la situation est critique pour certains organismes en transport. La STC se questionne sur sa capacité à maintenir les services de transport adapté et collectif dans la région.

Le 1er avril, une résolution a été adoptée à l’unanimité par la Fédération québécoise des municipalités (FQM) demandant « au ministère des Transports d’effectuer immédiatement le versement des aides financières impayées pour l’année 2021 ».

« Malheureusement, rien ne bouge à Québec et cela ne peut pas continuer », précise le directeur général de la STC, Simon Berthiaume.

L’UTACQ mentionne que les gestionnaires d’organismes sont découragés puisque ce sont les MRC et les municipalités qui ont avancé les liquidités nécessaires pour offrir la prestation de service aux usagers et pour les coûts d’exploitation en transport rural depuis un an. Également, faute de financement, certains projets en région pourraient ne pas voir le jour.

L’UTACQ demande également que le programme d’aide au développement du transport collectif et le programme de subvention en transport adapté soient adaptés aux réalités de chaque territoire et à l’augmentation importante des coûts de transport autant en taxi qu’en autobus.

image