9 février 2022
Repêchage 2022 de la LHJMQ
Le cerbère sorelois Gabriel D’Aigle est classé parmi les meilleurs espoirs
Par: Alexandre Brouillard

Le cerbère sorelois Gabriel D’Aigle connaît une très bonne saison avec les Gaulois de Saint-Hyacinthe dans la Ligue de développement du hockey M18 AAA. Photo AB

À peine âgé de 15 ans, le gardien de but sorelois Gabriel D’Aigle fait déjà écarquiller bien des yeux avec les Gaulois de Saint-Hyacinthe dans la Ligue de développement du hockey M18 AAA. Si bien que son nom figure parmi les meilleurs espoirs à sa position en vue du repêchage 2022 de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ).

Publicité
Activer le son

Avant les Fêtes, Gabriel D’Aigle a eu le bonheur de voir son nom être inscrit dans la première liste dévoilée par le Centre de soutien au recrutement (CSR) de la LHJMQ en vue du prochain repêchage. Il fait ainsi partie des 33 espoirs à recevoir la cote « A », ce qui le projette comme étant une sélection potentielle de première ou de deuxième ronde.

Alors que beaucoup de projecteurs se tournent maintenant sur lui et ses performances, son entraîneur privé, Stéphane Ménard, croit qu’il possède tous les atouts pour réussir. « Il a beaucoup de talent et il bosse fort depuis l’âge de sept ans, assure-t-il. Il est passionné par ce qu’il fait. Ça ne me surprend donc pas que son nom soit dans cette liste. »

Durant sa carrière, M. Ménard a entraîné plusieurs gardiens talentueux, dont un certain Marc-André Fleury. Pour ce coach d’expérience, Gabriel est un cerbère spécial et il n’hésite pas à mettre son nom dans la même phrase que le gardien des Blackhawks de Chicago. « Je dirais qu’il a quasiment la même image que Marc-André [Fleury]. C’est une bonne personne. Je ne veux pas mettre la charrue devant les bœufs, mais avant le Midget AAA, Gabriel a un plus beau bagage que Marc-André [Fleury] déjà. »

Après 17 matchs cette saison, le Sorelois présente des chiffres impressionnants, soit un pourcentage d’arrêts de 0,925 et une moyenne de buts alloués de 2,41. Il aobtenu neuf victoires, dont deux par blanchissage.

Son entraîneur-chef avec les Gaulois de Saint-Hyacinthe, Marc-André Ronda, assure que Gabriel est l’un des meilleurs gardiens de la Ligue, bien qu’il soit l’un des plus jeunes . « Il est assurément un des meilleurs gardiens que j’ai coaché. Il est très combatif. […] Il réussit toujours à élever son jeu d’un cran lorsque les matchs augmentent en importance », soutient-il.

Un travailleur acharné

Pour Stéphane Ménard, il ne fait aucun doute que son poulain a beaucoup de talent. C’est toutefois son ardeur au travail qui le démarque de la concurrence. « Il travaille énormément, c’est un vrai passionné de travail, indique-t-il. Travailler pour lui, ce n’est pas difficile. C’est normal, c’est ce qu’il aime. »

Marc-André Ronda décrit également Gabriel D’Aigle comme un travailleur acharné qui possède une éthique de travail qui le démarque des autres gardiens de son âge. « C’est clair qu’il en fait plus que tous les autres jeunes de son groupe d’âge, assure-t-il. Son éthique de travail sur la glace est supérieure à la moyenne », mentionne-t-il.

M. Ménard est persuadé que Gabriel D’Aigle sera prêt à faire le saut dès l’an prochain chez les juniors. « Il aura des chances de faire le junior majeur. Certains diront que c’est tôt, mais il se bat tellement. Il veut apprendre et il a toujours une bonne attitude qui lui permettra de jouer chez les juniors », conclut Stéphane Ménard.

image