21 septembre 2022
Demandes aux candidats de Richelieu pour les élections provinciales
Le conseil de ville de Sorel-Tracy adresse ses sept priorités
Par: Jean-Philippe Morin

Les conseillers ont établi sept priorités pour le prochain député de Richelieu, dont trois en transports. Photo capture d’écran

Le conseil de ville de Sorel-Tracy a identifié sept priorités à adresser aux candidats en vue des élections provinciales du 3 octobre prochain. En tête de liste : les transports.

Publicité
Activer le son

La priorité numéro un du conseil est d’obtenir du prochain député un bureau du ministère des Transports du Québec (MTQ) à Sorel-Tracy.

« Présentement, en Montérégie, il y a un bureau du MTQ à Châteauguay. En rapprochant le MTQ d’ici, il comprendrait plus notre réalité », explique le maire suppléant, Martin Lajeunesse.

Parmi les principaux enjeux reliés au transport, il note la situation problématique du pont Turcotte, les longues herbes non coupées aux abords de l’autoroute 30 dans le secteur Tracy et des lampadaires qui ne fonctionnent pas sur l’autoroute, entre autres.

Comme deuxième enjeu, le conseil souhaite garder son couvert forestier. « On demande donc au député s’il est enclin à nous aider pour acquérir des terrains boisés. La plupart des terrains sont la propriété de particuliers et c’est assez onéreux, pour une Ville, d’en acheter », précise M. Lajeunesse.

Sa troisième demande concerne les CPE. « Il y a un manque important dans la région. Le député va-t-il travailler à ce qu’on ait des places? Des garderies privées font des demandes répétitives et essuient des refus », aborde Martin Lajeunesse.

Le manque de logements sociaux est le quatrième point. Selon le conseil, la crise du logement est présente, surtout pour les logements sociaux, et le palier municipal a besoin de subventions provinciales pour en construire de nouveaux.

En cinquième lieu, le conseil aimerait que le gouvernement participe activement à investir dans les infrastructures, notamment les routes et les bâtiments patrimoniaux.

Un autre point sur le transport devrait être à l’ordre du jour du prochain député, croit M. Lajeunesse, soit le prolongement de l’autoroute 30 vers l’est, un dossier qui traîne depuis trop longtemps, selon lui.

« La MRC [de Pierre-De Saurel] fait une étude de faisabilité qui devrait être prête le printemps prochain concernant le transport dans la région. Est-ce que le député peut nous aider à pousser le dossier du prolongement de l’autoroute 30? On est rendus là pour désenclaver la région », croit-il.

Finalement, le conseil espère que le prochain député se penchera sur l’accès aux médecins de famille dans la région, une situation qui est « très difficile en ce moment », selon le maire suppléant.

« On se limite à ça pour l’instant, mais c’est sûr qu’il y a d’autres choses! », conclut Martin Lajeunesse.

image