3 août 2022
Il bat un record au Rap Battle de CKOI
Le duo Lion’s Crew prépare un second album
Par: Katy Desrosiers

Le duo Lion’s Crew, composé de Mathieu Hubert et Jonathan Paul-Hus, sortira son second album Des pas de géant à l’automne. Photo gracieuseté

Le groupe rap Lion’s Crew, formé des Sorelois d’origine Jonathan Paul-Hus et Mathieu Hubert, a récemment lancé sa chanson « La vie est belle ». Le titre, qui a remporté le Rap Battle de la radio montréalaise CKOI à au moins neuf reprises, un record, se retrouvera sur un nouvel album à l’automne.

Publicité
Activer le son

En 2015, Jonathan Paul-Hus et Mathieu Hubert se sont associés pour créer le duo Lion’s Crew. En 2017, ils ont sorti leur premier album Dualité. À l’automne 2022, ils feront paraître leur second album Des pas de géant qui comprendra 12 titres dont « La vie est belle » et la chanson « My pain », sortie en 2020.

Depuis le mardi 19 juillet, grâce au vote du public, leur chanson sort gagnante du Rap Battle diffusé à CKOI en soirée. Pour Jonathan Paul-Hus, qui est très impliqué dans le processus créatif derrière les chansons, cette victoire est comme une bonne tape dans le dos.

Son acolyte et lui espèrent que la chanson jouera éventuellement en dehors du Rap Battle. Pour l’instant, elle tourne dans 19 radios au Québec et est numéro un à Choq-FM à Toronto.

Pour le premier album, le duo avait tout fait par lui même, mais pour le second, les Sorelois se sont associés avec des pros de l’industrie comme Sonny Black, qui a aussi collaboré avec des artistes comme Corneille et K. Maro.

« On avait un rêve. Après le premier album, l’engouement a descendu et ça n’a pas donné le but escompté. En même temps, je pense que c’était un passage obligé. Je me suis entouré de personnes qui connaissaient un peu plus le milieu, j’ai fait les choses différemment, j’ai pris mon temps », mentionne M. Paul-Hus.

Cet album au style plus actuel, aux refrains un peu plus chantés et pour lequel la qualité sonore est supérieure, est le fruit d’un an de travail.

Éducateur spécialisé et rappeur

Jonathan Paul-Hus est éducateur spécialisé et travaille avec des personnes ayant une déficience intellectuelle ou un trouble de l’autisme, dans un programme de troubles graves du comportement.

« Le fait d’aimer aider les gens, d’aimer se pencher sur des problèmes, des difficultés sociales, ça va de soi, ça me ressemble beaucoup. Mon travail et ma musique, c’est un peu complémentaire. Autant je vis des situations avec des usagers qui me donnent des idées pour écrire, autant à mon travail je suis quelqu’un d’artistique, je dessine, je chante avec eux », explique M. Paul-Hus.

Son collègue Mathieu Hubert est gardien de prison. Les deux travaillent donc quotidiennement avec l’humain.

Le duo se fait un mot d’ordre de ne pas inciter les jeunes à adopter des tendances négatives pour eux.

« Souvent le hip-hop aux États-Unis, en France et même au Québec, ça dénigre la femme, c’est beaucoup dans la violence, l’argent et la drogue. Nos textes sont toujours positifs ou du moins, avec des mots qui se disent, sans langage vulgaire. On a souvent un message d’espoir dans nos chansons », indique Jonathan Paul-Hus.

Les deux artistes aimeraient entendre leur chanson en ondes à la radio locale et refaire des spectacles, entre autres dans la région. Avec la venue de plusieurs artistes rap et hip-hop dans la région cet été, M. Paul-Hus constate qu’il y a un public prêt à entendre ce type de musique. Les deux partenaires espèrent avoir la chance un jour d’effectuer la première partie d’un artiste du genre.

image