15 mars 2022 - 09:41
Organisée par le CJE de Pierre-De Saurel
Le Marché de l’emploi devient la Semaine de l’emploi
Par: Katy Desrosiers

Des capsules vidéos présentant les entreprises participantes sont diffusées sur les réseaux sociaux. Photo capture d’écran

Du 14 au 18 mars se tient en virtuel la Semaine de l’emploi, organisée par le Carrefour jeunesse-emploi (CJE) de Pierre-De Saurel. Une nouvelle formule permettant de découvrir plus en profondeur les entreprises de la région a été établie.

L’agente de développement et de communications au CJE de Pierre-De Saurel, Catherine Mongeau, explique que la pandémie a, une fois de plus, poussé l’équipe à innover.

L’an dernier, pour la 10e édition, le Marché s’était tenu virtuellement sur une plateforme interactive. Après avoir consulté les fidèles entreprises participantes, le CJE s’est aperçu que la plateforme n’avait pas répondu aux attentes de tous. Les entreprises désiraient revenir en présentiel, mais avec le variant Omicron qui est arrivé peu avant le temps des Fêtes, ce souhait n’a pu être exaucé. L’équipe du CJE a donc concocté une formule sans plateforme, comprenant plusieurs à-côtés.

La participation des entreprises est gratuite. Une vidéo de 60 secondes mettant en valeur chaque entreprise est publiée sur les réseaux sociaux, entre autres sur la page Facebook du CJE. Les coordonnées des entreprises se retrouvent aussi dans chaque publication. Le contenu de la vidéo est laissé à la discrétion des entreprises. Elles peuvent choisir de présenter les postes disponibles, de montrer l’environnement de travail, de parler des avantages sociaux, etc. Ces capsules sont transposées à l’audio et diffusées à CJSO 101,7 FM. Dix des entreprises ont la chance de participer à deux émissions à la station de radio locale. Les entreprises sont aussi visibles dans le cahier emploi du journal Les 2 Rives et pourront profiter, si elles le désirent, profiter d’un rabais pour de la publicité supplémentaire.

« On veut vraiment mettre de l’avant les entreprises avec ce qu’elles ont à offrir. Par exemple, dans la vidéo de la Fonderie Laperle, on va voir à quoi ça ressemble travailler dans une usine comme ça. Des fois, on a des images préétablies dans notre tête, mais là, on va voir réellement ce que c’est, à quoi ressemble la bâtisse, etc. », explique Mme Mongeau.

Les vidéos permettront aux chercheurs d’emplois de constater que des entreprises offrent des postes auxquels on ne penserait pas nécessairement, comme des postes en comptabilité, mais dans des fromageries ou des entreprises de climatisation.

Les employés du CJE seront disponibles par Messenger, texto ou téléphone pour aider les chercheurs d’emploi à refaire leur CV et les conseiller pour le processus d’entrevue.

De nouvelles entreprises

Normalement, environ 45 entreprises reviennent chaque année. Avec la nouvelle formule, Mme Mongeau peut comprendre que certaines n’aient pas eu le temps d’accueillir l’équipe de tournage ou que des personnes n’étaient pas à l’aise d’être filmées ou de parler à la radio.

Ainsi, plusieurs entreprises qui n’ont jamais participé ont embarqué, comme la pâtisserie Christophe. Un bon nombre d’emplois d’été sont aussi présentés pour les étudiants.

Pour les prochaines éditions, Catherine Mongeau croit qu’il sera difficile de retourner seulement en présentiel puisqu’avec le télétravail, les gens sont habitués à fonctionner en virtuel.

« Les gens sortent moins, c’est sûr qu’il va falloir trouver une formule qui va plaire au plus de gens possible. Probablement qu’on ne retournera jamais en présentiel à 100 %, qu’on va toujours devoir se garder une petite place pour le virtuel », note-t-elle.

La Semaine de l’emploi est financée par Services Québec.

image