8 février 2022
Le O Spa Nordique prêt à accueillir ses clients le 14 février
Par: Jean-Philippe Morin

Le O Spa Nordique rouvre ses portes le 14 février prochain, au grand bonheur de la directrice Roxane Desrosiers. Photo Antony Deguise

Ouvert à peine depuis octobre 2019, le O Spa Nordique de l’Hôtel de la Rive a vécu plusieurs turbulences en raison de la pandémie et de nombreuses fermetures temporaires. Chez les employés, on espère que la réouverture du 14 février sera la bonne.

Publicité
Activer le son

« On n’a pas fait une année au complet sans fermeture encore! », lance en riant la directrice du O Spa Nordique, Roxane Desrosiers.

« Au moins, on est préparés à ça. On installe l’affichage, il faut un contrôle des réservations puisqu’on ouvre à 50 % de capacité, on fait des tests pour bien repartir les bains, etc. On va être prêts pour le 14 février! », ajoute-t-elle. Seulement une vingtaine de personnes pourront profiter des installations en même temps.

Même si elle n’était pas obligée de le faire, l’Hôtel de la Rive avait également décidé de fermer son service de massothérapie pendant les Fêtes.

« C’était préventif, pour laisser passer la vague un peu. On a rouvert progressivement depuis le 20 janvier et c’est très populaire! Les gens prennent rendez-vous au-delà de nos attentes », souligne Mme Desrosiers.

Une clientèle fidèle

Selon la directrice, la vague de fermetures et de réouvertures des spas n’a pas affecté trop péniblement les chiffres de l’Hôtel de la Rive et du O Spa Nordique.

« Oui c’est sûr que temporairement, ça nous affecte, mais quand on regarde au bout de l’année, ce n’est pas si mal parce qu’à chaque fois, nos clients reviennent encore plus. On se considère extrêmement chanceux d’avoir des clients fidèles, même que d’autres se rajoutent. En ce moment, on relance nos forfaits, nos offres Tuango et on reçoit beaucoup de réservations, c’est positif », indique Roxane Desrosiers.

« Le fait d’avoir deux types de clientèle nous aide aussi. La clientèle touristique qui réserve des forfaits vient la fin de semaine, alors que la clientèle soreloise vient la semaine pour les bains ou des massages. C’est un des gros points positifs d’être en ville et non en région éloignée comme d’autres spas, on a beaucoup de clients locaux », conclut-elle.

image