21 septembre 2022
Fin de partenariat entre Grilli Samuel Consortium Immobilier et le Fonds de solidarité (FTQ)
Le projet Cité 3000 continue malgré tout
Par: Alexandre Brouillard

La Cité 3000 verra la quincaillerie Canac ouvrir à l’hiver 2023. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

Malgré la fin du partenariat entre Grilli Samuel Consortium Immobilier et le Fonds de solidarité (FTQ) concernant la Cité 3000, le projet industriel, commercial et résidentiel continue de se développer à Contrecœur, notamment avec la construction de la quincaillerie Canac.

Publicité
Activer le son

Selon le Registre des entreprises du Québec disponible en ligne, Cité 3000 a cessé d’exister le 2 août dernier.

Rejoint par le journal Les 2 Rives, le président de Grilli Samuel Consortium immobilier, Yves Samuel, affirme que l’entente de partenariat entre le Groupe et le Fonds de solidarité (FTQ) avait été annulée d’un « commun accord », mais que le projet suit son cours.

« On a décidé de se séparer, donc c’est seulement Grilli Samuel qui reste. On avait une compagnie à deux. On a fermé cette compagnie, puis c’est notre compagnie qui prend le relais », précise M. Samuel.

Alors qu’une décennie s’est écoulée depuis le début dudit projet, Yves Samuel assure qu’il se « porte bien » et qu’il se poursuit malgré la fin du partenariat.

Rappelons qu’il s’agit d’un projet prévu sur 4,3 millions de pieds carrés, dont la moitié serait occupée par la Cité 3000. Le reste serait consacré au projet Technopôle Contrecœur.

« Le Canac et l’entrepôt sont en construction. Ils veulent ouvrir à l’hiver 2023. D’autres commerces sont intéressés à s’implanter, comme un [restaurant de] burgers, une épicerie, une station-service, un sushi, une rôtisserie, un [restaurant de] sous-marins, une garderie et on discute avec un hôtel », énumère M. Samuel.

« On commence au printemps 2023 à bâtir tout ça, ajoute Yves Samuel. On va tout bâtir d’un seul coup, c’est pour ça que c’est un peu long. On doit rattacher tout le monde en même temps. […] Le lay out [disposition] est fini, nos plans sont finis et on est à la Ville [de Contrecœur] avec nos permis. »

Par ailleurs, certains travaux de voirie sont terminés, tels que le carrefour giratoire accessible de l’autoroute 30, la route 132, la rue Dansereau et la montée de la Pomme d’Or ainsi que la construction des services d’eau et d’égout.

Une situation qui ne sort pas de l’ordinaire

Le conseiller principal aux relations de presses et aux communications du Fonds de solidarité (FTQ), Patrick McQuilken, adhère au propos d’Yves Samuel et soutient que la fin de partenariat n’a rien d’inhabituel.

« La transaction a eu lieu dans le cadre des activités normales du fonds immobilier de solidarité FTQ. C’est d’un commun accord avec Grilli Samuel. Des fins de partenariats comme ça, ce n’est pas anormal », informe M. McQuilken.

Ce dernier précise que le Fonds de solidarité (FTQ) conserve une grande partie des terrains industriels qui faisaient partie du partenariat.

image