20 DĂ©cembre 2017
En situation financière précaire
Le Recyclo-Centre s’entend avec ses crĂ©anciers
Par: Julie Lambert

Le Recyclo-Centre prendra un nouveau départ avec la mise en place d'un plan de redressement dans les prochains mois. (Photo : Julie Lambert)

Les crĂ©anciers du Recyclo-Centre ont acceptĂ© la proposition concordataire de ses dirigeants dĂ©posĂ©e dĂ©but dĂ©cembre. Ils procĂ©deront Ă  une vaste analyse de tous ses secteurs afin de relancer l’entreprise d’Ă©conomie sociale qui vit des difficultĂ©s financières depuis l’an dernier.

Publicité
Activer le son

Le prĂ©sident du conseil d’administration du Recyclo-Centre, Benoit Lefebvre, s’est rĂ©joui de la dĂ©cision des crĂ©anciers d’accepter cette proposition.

« Merci aux crĂ©anciers. MalgrĂ© qu’ils perdaient de l’argent, la majoritĂ©. Des crĂ©anciers ont acceptĂ© grâce aux contacts que nous avons Ă©tablis. Ils souhaitent comme nous que le Recyclo-Centre continue d’opĂ©rer. J’Ă©tais content d’annoncer cette nouvelle aux employĂ©s. Ils Ă©taient heureux de ne pas perdre leurs emplois », souligne-t-il.

Le directeur général du Recyclo-Centre, Mario Fortin, était aussi très heureux du dénouement de cette proposition.

« La proposition de rembourser un certain pourcentage du montant qu’on leur doit a Ă©tĂ© acceptĂ©e. Cela nous permettra de demeurer ouverts et de poursuivre nos activitĂ©s. On va mettre le plan de restructuration en place et revoir intensivement tous nos secteurs, que ce soit l’administration, la rĂ©cupĂ©ration et la vente. Seulement la composante du plateau d’insertion ne sera pas touchĂ©e », explique-t-il.

Les dettes de l’organisme s’Ă©levaient Ă  5,1 M$ et Ă©taient reliĂ©es Ă  la fin de l’aventure du Recyclo-Environnement, une usine de recyclage qui a connu des difficultĂ©s financières pendant l’annĂ©e et qui a Ă©tĂ© vendue rĂ©cemment. Avec cette offre, le conseil d’administration avait pour objectif de sauver la vingtaine d’emplois permanents et les 40 postes en rĂ©insertion sociale.

« On ne parle pas de pertes d’emploi pour le moment et la majoritĂ© des travailleurs devraient la conserver », ajoute M. Fortin. En janvier, on va prĂ©senter le fruit de nos rĂ©flexions. On Ă©valuera par la suite si elles auront Ă©tĂ© efficaces, car c’est bien beau des rĂ©flexions, mais il faut les voir concrètement. On invite les gens Ă  continuer Ă  venir nous porter leur matĂ©riel recyclable, on va les prendre avec joie. C’est avec cet argent-lĂ  qu’on peut faire marcher l’entreprise. »

La MRC de Pierre-De Saurel a déboursé 20 000$ en plus des 4 M$ pour permettre la vente de Recyclo-Environnement qui était géré par le Recyclo-Centre. Ce montant a permis de régler des factures de services publics qui comptaient parmi les créances prioritaires. La vente a également fait en sorte que le Recyclo-Centre poursuive ses activités.

image