7 mars 2023 - 08:32
Harcèlement de la députée Marwah Rizqy
Le Sorelois Claude Delaney récidive
Par: Alexandre Brouillard

Claude Delaney a de nouveau harcelé la députée libérale Marwah Rizqy entre le 23 et le 26 février dernier. Photo tirée de Facebook

Arrêté en septembre 2022 pour avoir menacé et harcelé la députée libérale Marwah Rizqy, le Sorelois Claude Delaney a récidivé en février dernier. Cette fois-ci, la Couronne s’oppose à toute remise en liberté.

Selon le Journal de Montréal, le Sorelois a une fois de plus harcelé la députée de l’Assemblée nationale entre le 23 et 26 février dernier. Rappelons que l’automne dernier, Delaney, 62 ans, avait été arrêté puis accusé de harcèlement. Il avait toutefois été libéré sous caution dans l’attente de son procès.

« À Montréal [Delaney] a agi à l’égard de Marwah Rizqy dans l’intention de la harceler », informe la dénonciation déposée dans le dossier de l’accusé.

Cette fois-ci, le Sorelois est aussi accusé d’avoir brisé une condition, soit de ne pas communiquer avec Marwah Rizqy ou avec son équipe d’attachés politiques.

Le lundi 27 février, lors de sa comparution au palais de justice de Montréal, Claude Delaney semblait perplexe. « Ça veut dire que je vais rester ici [en détention]? Je peux pas comme signer une promesse de comparaître? », a-t-il questionné.

L’automne dernier, en plus des menaces proférées à l’endroit de Marwah Rizqy, le Sorelois avait aussi appelé le bureau de circonscription du député libéral Enrico Ciccone pour annoncer sa mort prochaine. L’homme de 62 ans s’était même présenté au congrès des jeunes libéraux afin d’offrir ses services comme chauffeur bénévole.

À l’automne 2021, il était également impliqué dans la campagne électorale du conseiller municipal de Sorel-Tracy, Jocelyn Mondou. Or, il aurait appelé la police en prétextant que le conseiller l’aurait menacé de mort, ce qui s’est révélé faux.

Lors de sa comparution, le 27 février, la Couronne a finalement demandé à ce qu’il soit rencontré par des criminologues de l’urgence psychosociale.

Il est revenu à la cour mercredi 1er mars pour faire le point sur son état de santé mentale. Finalement, son enquête sur remise en liberté aura lieu le mercredi 8 mars.

image