26 octobre 2021
Championnat du monde WAKO en kickboxing
Le Sorelois Hugo Beauchemin s’incline à son premier combat en Italie
Par: Alexandre Brouillard

Le combattant sorelois Hugo Beauchemin a été éliminé du Championnat du monde WAKO, en Italie, au premier tour face au Grec Charalampos Korakidis. Photo tirée de Facebook

Malgré son élimination au premier tour du Championnat du monde organisé par la World Association of Kickboxing Organizations (WAKO), à Jesolo Lodi, en Italie, Hugo Beauchemin est heureux de son expérience. Il se prépare maintenant pour le Irish Open qui aura lieu en mars 2022, en Irlande.

Publicité
Activer le son

« Malgré la défaite, c’est une super belle expérience! Mon combat s’est bien déroulé, la situation n’a seulement pas tourné à mon avantage », explique Hugo Beauchemin, tout en admettant qu’il avait l’objectif de se rendre plus loin dans ce championnat.

Après avoir mérité un laissez-passer lors du premier tour, Hugo a croisé le fer avec un combattant expérimenté, au second tour, le Grec Charalampos Korakidis. Selon le site officiel de la compétition, l’Européen avait déjà participé au Championnat du monde WAKO, en 2019, en Turquie, où il avait terminé en 17e position. Il avait aussi combattu à deux reprises au Championnat du monde WAKO junior, en 2017 et 2018.

Même si le Grec a visité le tapis à cinq reprises, le Sorelois a finalement perdu le combat 2-1 et par le fait même été éliminé de la compétition. « J’ai clairement dominé deux des trois rounds, mais j’ai eu un avertissement tôt dans le combat qui a influencé le verdict des juges. Mon adversaire avait un très bon menton, il se relevait toutes les fois que je le mettais au plancher. Mais je crois que j’aurais pu mieux gérer mon combat », détaille-t-il, visiblement en paix avec la tournure des événements.

Bien qu’il visait la médaille d’or, Hugo est fier de sa cinquième participation à un championnat du monde en sport de combat. « Bien sûr que j’aurais aimé revenir avec une médaille, mais j’ai beaucoup appris. Même si je vais avoir 41 ans en mars prochain, j’ai compris certains aspects sur lesquels je dois encore travailler », admet-il.

Direction l’Irlande

Seulement quelques jours après sa défaite, Hugo Beauchemin se dit prêt à passer à la prochaine étape de sa carrière qui aura lieu en mars prochain, en Irlande, au Irish Open. Cet événement, qui est une compétition officielle de la Coupe du Monde WAKO, réunit tous les meilleurs combattants de la planète.

« C’est le plus gros championnat du monde, parce que tous les combattants peuvent y aller. Je vais m’entraîner fort pour être fin prêt », assure-t-il.

Alors qu’au Canada les combattants amateurs possèdent une limite de trois combats professionnels pour avoir l’autorisation de compétitionner chez les amateurs, Hugo explique que la réalité est bien différente en Europe.

« Si je dispute un autre combat professionnel, je ne pourrai plus compétitionner au niveau amateur. Mais quand on se rend en Europe, aux compétitions WAKO, on affronte des gars qui peuvent avoir disputé plusieurs dizaines de combats pros parce qu’ils n’ont pas de limite. Il y aura donc des combattants de grand calibre et avec beaucoup d’expérience professionnelle en Irlande », explique l’athlète de 40 ans.

Nouvellement père d’un jeune garçon, Hugo prendra quelques jours de repos lors de son retour au Québec. Puis, d’ici mars 2022, il peaufinera sa préparation pour le Irish Open et continuera à entraîner ses clients à son école Kickboxing Longueuil HB.

« Je vais travailler fort sur les nouvelles techniques que j’ai connues en Italie et je vais profiter des prochains mois pour passer du temps avec mon petit gars », conclut Hugo Beauchemin.

image