10 février 2022
Travailler pour l’agriculture de demain
Le Victoirien Jimmy Labrie-Aucoin se dévoue pour la relève agricole
Par: Alexandre Brouillard

En plus de ses chapeaux de président et d’administrateur au sein d’associations de la relève, Jimmy Labrie-Aucoin est agriculteur à la Ferme Calixa à Sainte-Victoire-de-Sorel. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

Depuis plusieurs années, l’agriculteur de Sainte-Victoire-de-Sorel, Jimmy Labrie-Aucoin, multiplie les heures au sein d’associations régionales et locales à titre de président et administrateur afin d’épauler ses comparses de la relève agricole dans leur projet.

Publicité
Activer le son

Le chemin qu’entreprennent chaque année plusieurs agriculteurs-entrepreneurs pour prendre la relève d’une entreprise agricole est parfois parsemé d’embûches. Ces agriculteurs, souvent en recherche d’accompagnement, peuvent trouver de l’aide auprès d’associations agricoles.

Une cause à laquelle se dévoue complètement Jimmy Labrie-Aucoin à titre de président de l’Association de la relève agricole de Saint-Hyacinthe et d’administrateur à la Relève agricole Richelieu-Yamaska (RARY).

« Quand j’ai quitté l’ITA [Institut de technologie agroalimentaire] en 2019, je voulais m’impliquer dans un groupe. C’est à ce moment que je suis devenu administrateur à la relève agricole de Saint-Hyacinthe. Après deux ans en tant qu’administrateur, j’ai pris le poste de président en février 2020 », explique le jeune agriculteur, qui travaille également dans l’entreprise familiale, la Ferme Calixa, une exploitation laitière, acéricole et de grandes cultures.

Par l’entremise de ses fonctions dans les deux associations, il guide les agriculteurs à prendre la relève d’une entreprise agricole, il les oriente vers les services-conseils appropriés et il les aide à trouver du financement.

« J’ai le rôle d’être un leader au sein du conseil d’administration. Je suis présent dans tous les comités pour faire le suivi de projets. Je représente également la relève à l’échelle régionale. C’est un poste qui demande beaucoup de temps et que je prends à cœur », précise M. Labrie-Aucoin.

Plusieurs accomplissements

Après deux ans à la présidence de l’Association de la Relève agricole de Saint-Hyacinthe, Jimmy Labrie-Aucoin ne sollicitera pas un nouveau mandat. Il assure toutefois qu’il demeurera administrateur pour continuer d’aider la relève agricole régionale et locale.

« J’ai de gros projets qui s’en viennent à la Ferme, explique-t-il. Je ne voulais donc pas manquer de temps et négliger la présidence. Malgré tout, je suis fier du travail accompli, surtout concernant l’adoption de la loi C-208. »

En juin 2021, le Sénat canadien a procédé à un vote historique pour, entre autres, accorder aux familles d’agriculteurs le même taux d’imposition lors de la vente de leur exploitation à un membre de la famille que lors de la vente à un tiers. Cette loi permet ainsi aux propriétaires d’entreprises agricoles de bénéficier des mêmes avantages fiscaux dans les deux cas.

« C’est une grosse victoire d’avoir réussi à passer cette loi. C’est un avantage économique, mais aussi un frein de moins à la relève familiale », soutient l’agriculteur de Sainte-Victoire-de-Sorel.

Après la fin de son mandat de président à l’Association régionale, il compte poursuivre son implication en y siégeant en tant qu’administrateur. « Je vais aussi continuer de siéger à la RARY, en plus de participer aux activités de la relève, qui sont très importantes. Elles nous permettent de discuter entre jeunes agriculteurs et de partager nos réalités et nos problématiques. Avec mes deux chapeaux, je peux amener certains points discutés localement au niveau régional », conclut Jimmy Labrie-Aucoin.

image