9 novembre 2022
L’épicerie communautaire du GESTE en préouverture le 10 novembre
Par: Jean-Philippe Morin

Le directeur général du GESTE, Gil-Emil Laflamme, a hâte d’accueillir ses premiers clients à l’épicerie communautaire située au 1225, route Marie-Victorin dans le secteur Tracy. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

Le projet d’épicerie communautaire du Groupe d’entraide le GESTE est sur le point d’aboutir après des mois de travail. La préouverture aura lieu le 10 novembre et toute la population y est conviée dès 9 h, tandis que la grande ouverture officielle se tiendra le 24 novembre.

Publicité
Activer le son

Située au 1225, route Marie-Victorin, dans un désert alimentaire entre Tracy et Saint-Joseph-de-Sorel, cette épicerie se démarque des autres, assure le directeur général du GESTE, Gil-Emil Laflamme.

On comptera environ 3000 produits sur les tablettes. On y trouvera tout ce qu’il y a dans les grandes chaînes, sauf des boissons alcoolisées et du tabac. L’ensemble des produits seront entre 10 % et 25 % moins chers que dans les grandes bannières. Une réduction supplémentaire de 5 % à 25 % sera appliquée sur la facture du client s’il est un bénéficiaire du GESTE.

« On le fera sans discrimination. La commis demandera le numéro de téléphone du client et le rabais s’appliquera aux bénéficiaires du GESTE sans que personne dans la file le sache. De cette façon, on évite la stigmatisation », explique M. Laflamme.

Le GESTE compte déjà plusieurs bénéficiaires, mais celles et ceux voulant le devenir peuvent passer une évaluation de leurs revenus auprès de l’organisme.

Accompagnement

Avec cette épicerie, le GESTE veut soulager l’insécurité alimentaire des personnes en situation de vulnérabilité, mais surtout les accompagner dans le processus.

« Le but, c’est de favoriser l’autonomisation des personnes à faible revenu. […] Il y a bien des gens qui ont juste besoin d’une tape dans le dos pour aller plus loin sur leur chemin. Il est question de les responsabiliser, de leur donner plein pouvoir sur leur vie, mais aussi qu’ils soient capables de choisir comme tout le monde ce qu’ils veulent manger », avance Gil-Emil Laflamme.

C’est d’ailleurs une des raisons pourquoi, lors de la guignolée, les denrées continueront d’être distribuées aux bénéficiaires, mais ceux-ci recevront également une carte-cadeau d’épicerie pour se procurer ce qu’ils veulent.

Également, l’épicerie communautaire n’aura pas qu’une seule mission, dévoile le directeur du GESTE. « Ce sera une porte d’entrée pour avoir un bureau multifonctionnel sur place afin de permettre aux bénéficiaires d’être en contact avec nos travailleurs sociaux, que ce soit avec l’ACEP [Association coopérative d’économie familiale], le Centre local d’emploi, une nutritionniste, l’Aire ouverte, etc. dans le but d’outiller et d’accompagner ces gens-là », conclut M. Laflamme.

L’épicerie sera ouverte du lundi au vendredi, de 7 h à 18 h et le samedi, de 7 h 30 à 16 h 30. Elle sera fermée le dimanche.

En chiffres

1,2 M$ : Estimation du projet.

700 000 $ : Montant approximatif des subventions obtenues pour le projet. D’autres subventions sont à venir.

Entre 15 et 20 : nombre d’employés qui travailleront à la nouvelle épicerie. On y trouvera des personnes à temps plein, à temps partiel, des bénévoles et des personnes handicapées.

10 novembre : préouverture (pour les bénéficiaires).

24 novembre : ouverture (pour la population).

image