17 août 2021
Les Canadiens iront aux urnes le 20 septembre
Par: Katy Desrosiers

L’élection fédérale se tiendra le 20 septembre prochain. Photothèque | Les 2 Rives ©

Alors que des élections fédérales ont été déclenchées le dimanche 15 août, des candidats de la région ont déjà annoncé leur retour et d’autres se présentent pour la première fois. Certains, présents lors de la dernière élection en 2019, ont préféré laisser leur place.

Publicité
Activer le son

Sans grande surprise, le député actuel pour le Bloc québécois dans Bécancour – Nicolet – Saurel, Louis Plamondon, a confirmé sa présence.

Celui qui a l’habitude des campagnes électorales, affirme que celle-ci sera différente, entre autres par sa courte durée. « Ça va faire l’élection la plus courte dans, je pense, l’histoire du Canada ou l’histoire des récentes élections. Ce sera 36 jours exactement et c’est le minimum », explique M. Plamondon.

Il affirme toutefois que son équipe est déjà complète et que ses deux locaux de campagne sont loués.

Aussi, il souligne que cette campagne sera différente en raison de la COVID-19 et des mesures sanitaires en place.

« On ne peut pas faire de porte à porte, ce n’est pas recommandé. Moi, si je cogne d’une porte à l’autre et que j’attrape la COVID-19, je vais la traîner partout. Ensuite, si tu arrives au centre d’achat et que tu mets un masque, est-ce que les gens vont te reconnaître? Tu ne peux plus donner la main, il faut que tu tiennes tes distances. Ça va être extrêmement compliqué et encore plus compliqué pour ceux qui sont moins connus », avance-t-il.

Nathalie Rochefort de retour

Du côté du Parti libéral du Canada, la candidate aux dernières élections, Nathalie Rochefort, a confirmé son retour dans Bécancour – Nicolet – Saurel. Celle qui est présentement directrice générale de la Chambre de commerce et d’industrie du Cœur-du-Québec prendra une pause sans solde pour les prochaines semaines afin de pouvoir effectuer son travail de candidate.

« Ç’a été une belle expérience en 2019. J’ai eu pas mal de plaisir à rencontrer les citoyens. […] Je ne te cacherai pas que Louis [Plamondon], c’est le fun de faire une campagne avec lui. Mais aussi, le goût de servir est encore présent et on a différents enjeux dont on va parler comme l’environnement et la relance économique. On ne peut pas passer à côté de la pénurie de main-d’œuvre et de la relève en entreprise », mentionne-t-elle.

Bien qu’elle ait aimé faire campagne aux côtés de M. Plamondon, elle croit que la circonscription est due pour un changement.

Yanick Caisse se lance

Le courtier immobilier Yanick Caisse a confirmé qu’il était candidat pressenti pour le Parti conservateur du Canada dans Bécancour – Nicolet – Saurel. Sa candidature devrait être confirmée officiellement cette semaine.

M. Caisse a voulu se présenter pour le Parti conservateur du Canada puisqu’il souhaite changer les choses.

« J’ai déjà donné de l’argent pour le Parti vert dans le passé et je me suis demandé pourquoi j’avais donné à ce parti puisqu’il ne va jamais être au pouvoir pour changer les choses. Quand je regarde les aberrations avec Justin [Trudeau]. Il dit « On va protéger l’environnement » et il achète un pipeline. Ça ne marche pas. Je me suis dit, tant qu’à vouloir changer les choses, aussi bien être assis à une place ou je peux prendre le pouvoir », explique M. Caisse.

Son idée est également de préparer « l’après Louis ». Il s’est dit surpris de recevoir des confessions disant que M. Plamondon avait fait son temps et qu’il fallait passer à autre chose.

Toujours dans Bécancour – Nicolet – Saurel, le candidat conservateur aux dernières élections, Pierre-André Émond, a affirmé qu’il ne se représentait pas.

Dans la circonscription Pierre-Boucher – Les Patriotes – Verchères, dont la Ville de Contrecœur fait partie, le député actuel du Bloc québécois, Xavier Barsalou-Duval, a annoncé qu’il solliciterait un nouveau mandat.

Aussi, Louis-Gabriel Girard a annoncé sa candidature pour le Parti libéral du Canada. Il remplace ainsi le candidat libéral des dernières élections dans cette circonscription, Simon Chalifoux.

image