19 octobre 2021
Avec un dossier de deux victoires et une défaite
Les Éperviers de Sorel-Tracy connaissent un début de saison satisfaisant
Par: Alexandre Brouillard

Les Éperviers de Sorel-Tracy ont échappé leur premier match à domicile, mais ont rebondi avec deux victoires à l’étranger. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

La mise au jeu officielle a réuni plusieurs dignitaires, le 8 octobre. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

Après une défaite en lever de rideau le 8 octobre dernier, au Colisée Cardin, les Éperviers de Sorel-Tracy ont rebondi avec deux victoires sur la route face aux Marquis de Jonquière et à l’Assurancia de Thetford Mines. Un début de saison qui satisfait le directeur général et entraîneur-chef des Éperviers, Christian Deschênes.

Publicité
Activer le son

« Honnêtement, on ne peut pas se plaindre du début de saison, lance d’emblée Christian Deschênes. Je savais que le premier match à domicile face à Jonquière allait être difficile, mais je suis content de nos deux victoires à l’extérieur dans les arénas les plus difficiles à jouer dans la ligue. »

Le 8 octobre dernier, lors du premier match devant leurs partisans en près d’une année et demie, les Sorelois avaient perdu 4-3 face aux Marquis de Jonquière. Ils avaient toutefois pris leur revanche, dès le lendemain, grâce à une victoire sans équivoque par la marque de 5-2 à Jonquière. Puis, le 15 octobre, les Éperviers ont signé leur deuxième victoire de la saison en battant l’Assurancia de Thetford Mines au compte de 2-1.

Pour M. Deschênes, le brio de Domenic Graham devant le filet des Éperviers n’est pas étranger aux succès des siens. « Ce sont des victoires collectives, mais Domenic a très bien fait dans les buts. La défensive ne s’est pas cassée la tête non plus et l’équipe est revenue aux bases du hockey », explique M. Deschênes, visiblement satisfait du travail de son choix de premier tour au dernier repêchage, qui présente un pourcentage d’arrêt de 0,954 % et une moyenne de buts accordés de 1,50 en deux matchs.

À l’offensive, les attaquants André Bouvet-Morissette et Olivier Hinse connaissent un très bon début de saison avec une récolte respective de cinq et quatre points.

Améliorations et ajustements

Alors que les unités spéciales ont fait défaut lors des matchs préparatoires, Christian Deschênes a noté une nette amélioration à ce niveau. Après trois matchs, les Sorelois ont marqué quatre buts en 17 avantages numériques (23,53 %) et accordé un seul but avec un homme en moins en 16 désavantages numériques (93,75 %).

« Je suis heureux de voir que nos unités spéciales recommencent à fonctionner tranquillement. Dans une ligue comme la nôtre, on n’a pas le choix de bien jouer dans ces moments-là. Les équipes qui ont du succès, c’est parce que leurs unités spéciales fonctionnent », soutient M. Deschênes.

Par ailleurs, du renfort est à prévoir dans les prochains matchs à la ligne bleue, alors que l’état-major s’est entendu avec le défenseur Jonathan Legault qui avait disputé les deux dernières années avec l’Université McGill ainsi qu’avec David Foucher qui compte près de 150 matchs d’expérience dans la Ligue nord-américaine de hockey (LNAH). De l’aide du côté de la robustesse est aussi à prévoir avec David Lacroix qui a récemment reçu sa deuxième dose de vaccin contre la COVID-19.

Les Éperviers renoueront avec l’action vendredi prochain, au Colisée Cardin, face aux Pétroliers du Nord qui présentent une fiche d’une victoire et trois défaites. Les deux équipes recroiseront le fer le lendemain à Laval.

image