4 avril 2023 - 08:19
Le Cheptel victime d’un incendie à Sainte-Victoire-de-Sorel
Les équipements de la microbrasserie ont pu être sauvés
Par: Jean-Philippe Morin

Les flammes étaient surtout intenses dans l’entretoit lors de l’arrivée des pompiers. Photo Steve Gauthier | Les 2 Rives ©

Yanic Savard et Benjamin Mathieu sont les copropriétaires de la microbrasserie Le Cheptel. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

Un incendie a ravagé l’ancien garage Mathieu situé au 1593, chemin des Patriotes, à Sainte-Victoire-de-Sorel, le dimanche 2 avril, en soirée. La microbrasserie Le Cheptel devait s’y implanter et le bâtiment était en rénovation.

Selon le directeur adjoint du Service de protection et d’intervention d’urgence de Sorel-Tracy, Steeve Groleau, le bâtiment « est encore debout », mais devrait être déclaré perte totale. La seule bonne nouvelle, c’est que les équipements de microbrasserie des propriétaires ont pu être sauvés, assure-t-il.

L’appel au Service a été logé vers 18 h 45, dimanche soir. Environ 25 pompiers ont combattu les flammes qui étaient déjà intenses dans l’entretoit lors de leur arrivée sur place. Une troisième alarme a été nécessaire. Personne n’était présent au moment de l’incendie et on ne déplore aucun blessé durant l’intervention.

« Nos pompiers sont entrés à l’intérieur en mode offensif, puis quand il a commencé à y avoir de l’effondrement au niveau du toit, on a été obligés de les sortir de là et de terminer en mode défensif », précise M. Groleau.

L’incendie a été déclaré maîtrisé vers 23 h, mais les sapeurs sont restés un peu plus longtemps pour s’assurer que le brasier était bien terminé. Un problème électrique fait partie des hypothèses. « La cause n’est pas encore déterminée. Nos enquêteurs étaient sur place une bonne partie de la nuit pour analyser la scène, qui n’a pas été transférée à la Sûreté du Québec », ajoute le directeur adjoint du Service.

Un permis octroyé

Cet incendie est une gifle au visage pour les propriétaires de la microbrasserie Le Cheptel, Benjamin Mathieu et Yanic Savard, qui venaient à peine d’obtenir leur permis industriel de brasseur. Un avis public à cet effet avait été publié par la Régie des alcools, des courses et des jeux dans le journal Les 2 Rives du mardi 21 mars dernier.

Ce permis était surtout réservé pour brasser de la bière, tandis que le permis pour tenir un bar devait suivre plus tard, une fois les rénovations terminées. Le but était d’y avoir un espace de dégustation pour faire découvrir les produits du terroir de la région.

« Nous sommes encore un peu sous le choc, mais l’important, c’est qu’il n’y ait pas eu de blessé lors de l’incendie. […] On vous tient au courant des développements, en attendant, on se retrousse les manches, la bière va être bonne… un jour… », indique la jeune entreprise dans une publication sur Facebook.

Rappelons que Le Cheptel était déjà très actif au cours des dernières années. En août 2021, la jeune entreprise avait lancé la Grisette des Îles, une bière grand public à 4,3 % d’alcool à l’occasion du Festival Bières vins & terroir. En juin 2022, elle avait récidivé avec la bière Grange du Survenant, une Extra Pale Ale à 5,3 %. Ces deux bières avaient été réalisées en partenariat avec Birra Fanelli, qui avait fourni ses locaux de la rue Plante pour brasser la bière, et la Grange à Houblon.

Le Cheptel avait également lancé deux bières, soit la CONTACT en juin 2022, une double New England India Pale Ale (NEIPA) à 7,4 % d’alcool, et la CESSION en octobre 2022, une bière de type saison à 4,3 % d’alcool. Ces deux bières ont été brassées à la Broue Shop Brasserie artisanale, à Sainte-Julie.

image