25 novembre 2021
Succès des Éperviers dans les 12 premiers matchs
« Les gars prennent ça à cœur » – le capitaine Adam Bourque
Par: Jean-Philippe Morin

Le capitaine Adam Bourque, qui en est à sa dernière saison avec les Éperviers, veut obtenir une troisième Coupe Vertdure d’affilée avant de tirer sa révérence. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

L’excellent début de saison des Éperviers n’est pas étranger avec l’implication assidue des joueurs. C’est du moins le constat du capitaine Adam Bourque, qui dispute sa 11e saison avec l’équipe.

Publicité
Activer le son

« On a été chercher de grosses victoires sur la route. Les gars se présentent à l’étranger, on voit qu’ils prennent ça à cœur. On le sait, dans le hockey senior, il peut manquer du staff parfois pour toutes sortes de raisons, mais on ne voit pas ça cette année », avance le #12 des Éperviers.

Le club sorelois mise toujours sur un noyau solide avec en tête André Bouvet-Morissette, Étienne Brodeur, Samuel Carrier et Kevin Gadoury. À eux se sont greffés Gabryel Paquin-Boudreau, Olivier Hinse, Antoine Waked et Gabriel Bilodeau qui font très bien cette année.

« La chimie s’est installée très rapidement avec les nouveaux joueurs. C’est un peu mon rôle aussi comme capitaine de faire en sorte que les gars se sentent bien ensemble. Les nouveaux se sont vite rendu compte que les gars sont passionnés par la game et non par la paie. Ça crée de bonnes relations dans le vestiaire ou lors des voyages sur la route, ce qui se transpose en chimie sur la glace. Il n’y a pas de clique dans le vestiaire et ça paraît », analyse le défenseur de 32 ans.

Une contribution de tout le monde

Selon Adam Bourque, la tenue des gardiens de but explique en grande partie les succès de l’équipe, ce qui rejaillit à la fois sur l’attaque et la défensive.

« Depuis le début de la saison, ils nous donnent une chance de gagner à chacun des matchs. Défensivement, on a encore un peu de travail à faire, mais on se tient. On a beaucoup d’aide de nos joueurs de centre qui se replient comme troisième homme dans notre zone. Ajoute à ça deux gardiens qui font les arrêts et une attaque qui a du punch, tu as une bonne recette », croit le Sorelois.

La clé sera toutefois de ne pas s’endormir et de poursuivre dans la même lignée, surtout avec la séquence de trois défaites que l’équipe traverse présentement, prévient Adam Bourque. « Le prochain tiers de saison coïncide avec la période des Fêtes, où il y a un peu plus d’absences, sauf que c’est pareil pour tous les clubs. Il faut continuer de surfer sur notre vague et éviter les blessures. La clé est d’arriver avec une bonne confiance en séries », affirme-t-il.

Un dernier tour de piste

Adam Bourque accrochera ses patins à la fin de la présente saison. Arrivé à l’âge de 21 ans seulement dans la ligue, il est maintenant le seul – avec Sébastien Rioux qui joue à temps partiel et Christian Deschênes qui est devenu entraîneur – à faire partie de l’équipe originale lorsque l’équipe de Sorel-Tracy est revenue dans la LNAH en 2010.

« Je veux me concentrer sur ma famille et sur mon emploi. Je vise à devenir gestionnaire où je travaille, mais pour ça, je ne peux pas partir toutes les fins de semaine pour jouer au hockey. Je suis zen avec ma décision, surtout après m’être donné corps et âme pour ce club. Je veux maintenant soulever une dernière coupe avant de partir », conclut le Sorelois.

image