3 janvier 2023 - 09:44
Les membres du personnel gagnent leur duel face aux étudiants de l’ÉSFL
Par: Alexandre Brouillard

La mise au jeu protocolaire avec Jean-Bernard Émond, député de Richelieu, Martine Rondeau, directrice des services éducatifs au Centre de services scolaire (CSS) de Sorel-Tracy, Audrey Mills, directrice de l’ÉSFL, et Martin Lajeunesse, conseiller du district Saint-Laurent. Photo Alexandre Brouillard | Les 2 Rives ©

L’énergie était palpable durant les cérémonies d’avant-match. Photo Alexandre Brouillard | Les 2 Rives ©

Les étudiants lors de l’interprétation de l’hymne national canadien avant le match. Photo Alexandre Brouillard | Les 2 Rives ©

Le député de Richelieu, Jean-Bernard Émond, s’est adressé aux joueurs et à la foule avant le début de la rencontre. Photo Alexandre Brouillard | Les 2 Rives ©

L’ancien gardien de la LNH, Richard Sévigny, a arbitré le duel. Photo Alexandre Brouillard | Les 2 Rives ©

Des centaines de personnes ont assisté à la rencontre. Photo Alexandre Brouillard | Les 2 Rives ©

C’est dans un match âprement disputé, le 21 décembre, au Colisée Cardin, que l’équipe formée des membres du personnel, dont plusieurs enseignants, a vaincu les étudiants finissants de l’École secondaire Fernand-Lefebvre (ÉSFL) par la marque de 8-2.

L’énergie était palpabledans l’amphithéâtre à quelques secondes du début du match, alors que des centaines de spectateurs s’étaient massés dans les estrades pour assister à ce match organisé par un comité d’enseignants.

Le député de Richelieu, Jean-Bernard Émond, et le conseiller du quartier Saint-Laurent à Sorel-Tracy, Martin Lajeunesse, ont effectué la mise au jeu protocolaire avant que l’ancien gardien des Canadiens de Montréal et des Nordiques de Québec, Richard Sévigny, qui agissait à titre d’arbitre pour l’occasion, laisse tomber la rondelle sur la patinoire pour le début du match.

« C’était un match agréable et tous les participants ont eu beaucoup de plaisir. L’objectif était de s’amuser, c’est pourquoi les équipes étaient composées de joueurs de différents niveaux. L’un des deux marqueurs du côté des étudiants n’a jamais joué au niveau civil », indique l’enseignante Jessica Moreau, qui a organisé l’événement avec l’enseignant Élie Bolduc.

Bien que ce duel ait été organisé pour la première fois il y a une dizaine d’années, l’édition 2022 avait une saveur particulière pour les hockeyeurs, les étudiants et le personnel de l’ÉSFL.

« L’an dernier, l’événement avait été plus modeste après une année d’absence à cause de la pandémie. Donc, cette année, on voulait l’organiser de nouveau, mais plus grandiose. On est très heureux que tout se soit bien déroulé. Tout le monde a apprécié leur expérience, autant les profs que les élèves », indique Jessica Moreau.

Un enthousiasme partagé

Pour Izaak Fournier, un joueur de l’équipe des finissants, ce match était une belle occasion de vivre le quotidien d’un joueur professionnel de hockey.

« L’organisatrice nous a fait rêver en remplissant le Colisée. C’est une expérience qu’on voulait tous vivre. C’est particulier d’affronter des profs qui nous ont enseigné! Ça nous a donné du power pour le match », confie-t-il.

Même son de cloche du côté des membres du personnel qui aiment se mesurer aux étudiants année après année.

« C’est rassembleur et ça crée une belle ambiance dans l’école. Il y a une belle rivalité parce que bien souvent les matchs sont serrés. Les jeunes, ils patinent! C’est l’expérience contre la vitesse », souligne Danny Turcotte, directeur adjoint de l’ÉSFL, précisant que l’activité a gagné en popularité chez les élèves et les employés.

L’événement sera vraisemblablement de retour l’année prochaine pour une nouvelle édition.

image