3 Décembre 2020
Les parcs, une pièce maîtresse du loisir public
Par: Katy Desrosiers

Un sentier d’hébertisme a été aménagé au parc De Grandpré en 2020. Photo gracieuseté

Un module de jeu pour les 0-5 ans sera installé au parc Réal-Lemieux en 2021. Photo gracieuseté

En 2019, le parc André-Ossant a accueilli un nouveau module de jeu, adapté pour les 0-12 ans. Photo gracieuseté

Dans le monde du loisir public, le concept de pratique libre est de plus en plus évoqué. Avec les familles qui ont un horaire bien rempli, l’accès à des installations qu’elles peuvent fréquenter quand bon leur semble est devenu prioritaire. Dans cette optique, la Ville de Sorel-Tracy a investi massivement afin de rendre les parcs les plus accessibles et attrayants possible.

Publicité
Activer le son

Avec la pandémie, l’utilisation des parcs a explosé. Les espaces près de l’eau, comme le parc Regard-sur-le-Fleuve, le quai Catherine-Legardeur et le parc Maisouna ont connu des records d’achalandage.

Dans les dernières années, des travaux ont déjà été réalisés dans certains parcs. Toutefois, dès le début du confinement, la Ville de Sorel-Tracy a constaté le besoin des gens d’utiliser les grands espaces disponibles.

« Quand mars est arrivé, on a été dans l’obligation d’innover dans nos méthodes. C’était de voir comment on allait valser avec l’inconnu. […] Le conseil a vite compris qu’on allait centraliser nos énergies à donner accès à des lieux publics bien entretenus et bien équipés », explique le maire de Sorel-Tracy, Serge Péloquin.

Le maire souligne que ces travaux d’amélioration sont un exemple de service direct au citoyen. « Les gens y vont à l’heure qu’ils veulent, avec qui ils veulent et pour la durée de temps qu’ils veulent. Ç’a un impact majeur sur la qualité de vie. C’est pour cette raison qu’on pousse les investissements dans ces espaces-là, pour les verdir, les rendre attrayants et donner un service. Il y a aussi des garderies de différents quartiers qui utilisent beaucoup nos installations. Ç’a une valeur importante pour nous », poursuit M. Péloquin.

Le directeur du Service des loisirs, Benoît Simard, abonde dans le même sens. « Ça correspond à la réalité des familles d’aujourd’hui d’avoir des temps libres encapsulés, ajoute-t-il. Les moments disponibles ne sont pas toujours inscrits à la même heure. L’offre de pratique libre, c’est un axe d’offre de service de première ligne. C’est tout à fait approprié dans les conditions et les tendances actuelles. »

M. Simard fait aussi valoir que l’offre de loisir ne repose pas seulement sur les activités. Elle passe aussi par les aménagements publics qui offrent une qualité de vie supplémentaire. « Les parcs, s’ils ont été utilisés à outrance, c’est qu’il n’y avait plus d’activités, remarque-t-il. L’importance d’avoir des parcs bien aménagés prend tout son sens. »

Leur propre couleur

Le conseil municipal a accepté que chaque quartier ait son parc spécifique, avec une personnalité qui lui est propre et des équipements selon la moyenne d’âge des enfants du quartier et les demandes des citoyens.

Ainsi, en 2020, le parc De Grandpré a accueilli un petit parcours d’hébertisme, grandement apprécié des utilisateurs. Cet élément décrit comme innovateur se retrouve habituellement dans des parcs privés ou dans des organisations de plein air. « On a osé et on est fier de cet investissement qui a amené beaucoup de monde », affirme le coordonnateur aux loisirs, Maxime H. Benoit.

Au parc des Roitelets, c’est un terrain de basketball a été aménagé alors qu’au parc André-Ossant, de la tourbe et des buts de soccer ont été installés pour créer un terrain de micro-soccer.

Parmi les projets particuliers à surveiller l’an prochain, M. Simard souligne le skatepark. Avec la COVID, ce genre d’équipement a été grandement utilisé. Le projet est donc en train d’être amélioré pour une livraison prévue en 2021.

 

Travaux à venir en 2021 dans les parcs et investissements prévus

Parc Des Roitelets

– Installation de balançoires, dont une parent-enfant

– Installation d’un module de jeux pour les 5-12 ans, avec plusieurs éléments à escalader

– Plantation d’arbres et aménagement paysager

– Installation de mobilier urbain

– Finition d’un terrain multisport

105 415 $

Parc De Grandpré

– Construction d’un bloc sanitaire accessible universellement

– Installation de mobilier urbain

– Remplacement de balançoires et de jeux sautoirs

– Installation d’affichage pour de l’interprétation (historique du parc, essences d’arbres, etc.)

134 000 $

Parc Réal-Lemieux

– Remplacement de modules de jeux pour la zone des 0-5 ans

– Installation de mobilier urbain et ajout d’arbres

– Remplacement d’une arche de balançoires

50 000 $

Parc André-Ossant

– Remplacement de certains modules de jeu, comme des jeux sautoirs

– Ajout d’une arche de balançoires

– Ajout d’une maisonnette

26 000 $

Parc Bibeau

– Remplacement des jeux sautoirs

– Remplacement d’une arche de balançoires, dont une parent-enfant

15 000 $

Parc des Bouleaux

– Remplacement d’une arche de balançoires

10 000 $

Terrains de tennis

– Peinture des terrains (Réal-Lemieux et des Bateaux Blancs)

– Mise à niveau de l’éclairage (Réal-Lemieux et des Bateaux Blancs)

– Achat et installation de toiles coupe-vent de neuf pieds pour l’ensemble des terrains de tennis de la Ville.

90 000 $

image