5 avril 2022
Les Rebelles fin prêts pour les séries éliminatoires
Par: Alexandre Brouillard

L’entraîneur-chef des Rebelles du Cégep de Sorel-Tracy, Éric Messier (derrière), est confiant du potentiel de sa formation à l’aube des séries éliminatoires. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

Après une autre saison régulière dictée en partie par la pandémie, les Rebelles du Cégep de Sorel-Tracy sont fin prêts à entamer les séries éliminatoires le week-end prochain face aux Nordiques du Collège Lionel-Groulx.

Publicité
Activer le son

Beaucoup d’eau a coulé sous les ponts depuis le début de la saison 2021-2022, alors que les Rebelles avaient renoué avec l’action en septembre après plus de 18 mois sans avoir disputé une partie de saison régulière. La troupe d’Éric Messier comptait alors connaitre une bonne saison et avait comme objectif de se tailler une place en séries éliminatoires au terme du calendrier régulier.

Malgré deux défaites en lever de rideau, la formation du Cégep de Sorel-Tracy a somme toute connu une saison satisfaisante en terminant au sixième rang du classement général avec un dossier de 19 victoires et 18 défaites.

« La saison répond à nos attentes, confirme d’emblée l’entraîneur-chef des Rebelles, Éric Messier. On a atteint notre objectif de participer aux séries. Maintenant, tout est possible. »

Lors de la première ronde, les Rebelles croiseront le fer avec les Nordiques du Collège Lionel-Groulx, qui ont terminé la saison en 10e position. En trois duels cette saison face aux Nordiques, les Rebelles ont signé deux victoires, dont une par la marque de 6-3 le week-end dernier.

« Nous sommes assez confiants, mais ce ne sera pas une série facile. Les Nordiques sont une bonne équipe qui s’est grandement améliorée au courant de la saison. Ils présentent une des meilleures fiches de la ligue depuis le retour des Fêtes », indique l’entraîneur-chef.

Alors que le calendrier officiel des séries reste à être déterminé par le Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ), les Rebelles accueilleront leurs adversaires soit le vendredi 8 avril ou le samedi 9 avril, au Colisée Cardin, lors du premier duel de la série deux de trois. « Ce seront des séries condensées, parce que la ligue veut que tout soit fini en mai », précise Éric Messier.

Miser sur l’éthique de travail

Si les Rebelles désirent connaitre un bon parcours en séries éliminatoires, ils devront travailler d’arrache-pied. « Il n’y a pas de secret en séries, assure M. Messier. Il faut continuer à travailler fort. Toute la saison, on a misé sur l’éthique de travail, c’est notre ADN. On va prendre une ronde à la fois en travaillant fort. »

Alors que les Rebelles doivent miser sur un effectif réduit depuis le retour à la compétition après une longue pause forcée par la pandémie après les Fêtes, l’entraîneur-chef est sûr que les joueurs pourront tout de même livrer la marchandise.

« C’est sûr que 16 joueurs en uniforme, ce n’est pas l’idéal, admet-il. Le plus important, c’est qu’aucun gars n’attrape la COVID parce qu’on n’a pas de marge de manœuvre. On doit avoir tous nos gars en santé. Actuellement, on doit se battre contre nos adversaires et contre le virus », conclut Éric Messier.

image