18 janvier 2023
Les Tim Hortons de la région remettent 26 537,68 $ à quatre maisons de jeunes
Par: Jean-Philippe Morin

David McDermott (MDJ de Tracy), Nathan Grenier (copropriétaire de Tim Hortons), Kim Mongeau (MDJ de Sainte-Anne-de-Sorel), Alain Guimond (MDJ de Contrecœur) et Lucie Champagne (MDJ de Sorel). Photo gracieuseté

Les employés des cinq Tim Hortons de Sorel-Tracy et Contrecœur ont travaillé d’arrache-pied du 19 au 25 septembre 2022 afin de confectionner plus de 20 000 biscuits sourires pour une bonne cause. Leurs efforts ont été récompensés alors que les quatre maisons de jeunes de la région se sépareront un montant de 26 537,68 $.

Publicité
Activer le son

Les profits de ces biscuits, vendus 1 $ chacun lors de cette semaine spéciale, étaient tous remis à la cause du choix du propriétaire. Depuis plusieurs années, ce sont les quatre maisons de jeunes de la région qui se séparent les sous, soit la Maison des jeunes La Place de Sorel, la Maison des jeunes l’Air du temps de Tracy, la Maison des jeunes Le Phare des jeunes de Sainte-Anne-de-Sorel et la Maison des jeunes de Contrecœur. Elles bénéficieront donc d’environ 6600 $ chacune pour des dépenses variées.

« D’année en année, les gens répondent présents pour la cause. De plus en plus d’entreprises adhèrent au mouvement, comme Rio Tinto qui nous a commandé 1200 biscuits pour ses employés. C’est vraiment une belle semaine où tout le monde met la main à la pâte chez nous », se réjouit Dany Grenier, copropriétaire avec sa femme et ses deux fils des quatre restaurants Tim Hortons de Sorel-Tracy et de celui de Contrecœur.

Au départ, M. Grenier avait mis la barre à 20 000 biscuits. Toutefois, comme il y a eu une erreur dans la commande, plus de biscuits ont été réalisés, soit environ 26 500. « Le pire, c’est que rendu au jeudi matin, il n’y en avait plus! Il a fallu réserver des commandes. En trois jours, du lundi au mercredi, tout s’est volatilisé. L’an prochain, on va mettre l’objectif encore plus grand, ce n’est que du positif », relate le copropriétaire.

Dany Grenier se réjouit également de voir des adolescents des maisons de jeunes venir faire des biscuits après l’école. « Chaque année, je reçois deux ou trois CV de jeunes qui ont aimé l’ambiance du Tim et qui veulent travailler chez nous », raconte-t-il en souriant. Un service de livraison de biscuits a même été mis en place cette année.

L’an prochain, la campagne n’aura pas lieu en septembre, mais plutôt du 8 au 14 mai 2023. Le prix unitaire des biscuits sourires sera alors de 1,50 $ au lieu de 1 $, soit le prix actuel d’un biscuit, afin d’amasser plus de sous pour les quatre maisons de jeunes de la région.

image