25 avril 2023 - 08:08
L’historique sorelois des régates exposé sous le dôme de Statera
Par: Alexandre Brouillard

De gauche à droite : Michel Beaudoin, administrateur Groupe Gib, Thierry Migeon, directeur général de Statera, Geoffrey Shayne Packwood, directeur général de la Société historique Pierre-De Saurel, Jean-Pierre Groulx, président Groupe Gib, et Patrick Péloquin, maire de Sorel-Tracy. Photo Alexandre Brouillard | Les 2 Rives ©

Geoffrey Shayne Packwood et Jean-Pierre Groulx posent fièrement avec une photographie de l’embarcation Sorel Boy datant de 1954. Photo Alexandre Brouillard | Les 2 Rives ©

Le Groupe Gib, la Société historique Pierre-De Saurel (SHPS) et Statera unissent leurs efforts pour offrir à la population une exposition sur l’histoire des régates à Sorel-Tracy. Cette dernière sera présentée sous le dôme de Statera, situé sur le quai Catherine-Legardeur, du 1er au 10 juin prochain.

Pour plusieurs amateurs québécois de courses nautiques, le mot régate va de pair avec Valleyfield. Mais les trois organisations ont décidé d’unir leurs forces pour démontrer que Sorel-Tracy est le berceau de ce type de courses.

« On veut vraiment donner à la population l’historique des régates de Sorel. On s’est mis d’accord pour donner la chance à la population d’aller voir une exposition avec d’anciennes formules, d’anciens casques, etc. », explique Jean-Pierre Groulx, le président du Groupe Gib. Le trio a déjà souligné qu’au moins deux anciennes embarcations seront exposées.

L’exposition sera accessible du 1er au 10 juin, de 10 h à 16 h, dans le cadre de l’événement les Régates internationales de Sorel-Tracy qui se déroulera du 2 au 4 juin.

Le directeur général de la Société historique Pierre-De Saurel, Geoffrey Shayne Packwood, et René Cournoyer, un citoyen bien connu dans la région pour ses nombreuses implications bénévoles, ont été mandatés pour rassembler les objets qui seront présentés dans le cadre de l’exposition.

Riche historique sorelois

Parole de Geoffrey Shayne Packwood, l’histoire des régates à Sorel est très ancienne. « On voit la documentation dans les journaux et autres. Ça date du XIXe siècle. À l’époque, c’était plus une activité dans le cadre de la Saint-Jean-Baptiste. […] On faisait des courses de régates, de chaloupes et de canoës sur la rivière Richelieu. Après, ça devient de plus en plus un événement sportif régulier poussé par l’élite soreloise », informe-t-il.

« On lit tous les articles, que ce soit à la fin des années 1800 ou dans les années 30 ou 50, Sorel est toujours nommé. Que ce soit dans des journaux de Trois-Rivières ou dans des journaux de Montréal, si on parle de régates, il y a toujours des pilotes sorelois, des investisseurs et des commanditaires sorelois », ajoute le directeur général de la SHPS.

Alors que la Société historique possède quelques items sur l’histoire des régates, M. Shayne Packwood lance un appel à la population pour mettre la main sur des objets supplémentaires à exposer. « On sait qu’il y a des archives et des artéfacts qu’on veut inclure. Le but est de souligner tant les événements qu’il y a eu à Sorel que les gens qui ont participé aux régates », indique-t-il.

Huit années supplémentaires pour les Régates internationales

Après le succès des Régates internationales l’an dernier, Jean-Pierre Groulx indique être venu à une entente avec la Hydrophane Racing League (HRL) pour accroitre le mandat. « Avec cet été, on a des régates pour les huit prochaines années à Sorel-Tracy. […] C’est donc le début d’une collaboration super intéressante », mentionne-t-il.

Michel Beaudoin, administrateur du conseil d’administration du Groupe Gib et père du pilote de régates Louis-Alexandre Beaudoin, souligne que les pilotes qui se déplaceront à Sorel-Tracy en juin seront excités par l’exposition. « 30 % des équipes de courses qui se présentent à Sorel, ce sont des Américains. Ils vont être enchantés et très flattés de voir l’histoire de Sorel-Tracy », avance-t-il.

image